RSE : un puissant levier pour l’entreprise

Responsabilité environnementale et sociétale
La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) connaît une adoption de plus en plus forte auprès des grands groupes ainsi que des PME. Selon France Stratégie, il y aurait un écart de performance moyen de 13 % entre les entreprises qui pratiquent la RSE et les autres.
De quoi s’agit-il ?
Il s’agit de la responsabilité d’une entreprise quant aux conséquences de ses décisions en matière sociétale et environnementale. 
Son périmètre recouvre tout autant:
– la gouvernance de l’entreprise ;
– les droits de l’homme ;
– les relations et les conditions de travail ;
– l’environnement ;
– la loyauté des pratiques ;
– les questions relatives aux consommateurs ;
– les communautés et le développement local.
Optimiser les ressources utilisées, contribuer au développement durable, adopter un comportement éthique, prendre en compte les attentes des parties prenantes au développement de l’entreprise (salariés, clients, fournisseurs…) sont les axes d’une stratégie inscrivant l’entreprise dans une démarche durable.
En France, la RSE fait l’objet d’une réglementation.
La loi du 15 mai 2001, dite loi NRE (nouvelles régulations économiques), prévoit que les entreprises cotées indiquent dans leur rapport annuel des informations relatives aux conséquences sociales et environnementales de leur activité. La loi du 3 août 2009 relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement fixe un programme d’action. Différents décrets d’application de 2012 et 2013 ont précisé les obligations de transparence des entreprises en matière sociale et environnementale ainsi que les modalités d’exercice d’un organisme tiers indépendant chargé de mesurer le respect des réglementations. Une plateforme dédiée à la RSE a été mise en place en juin 2013 afin d’émettre des recommandations, formuler un plan d’actions prioritaires et construire une base documentaire pour favoriser la diffusion de la culture RSE.
RSE
Pour l’entreprise, placer la RSE au centre de sa stratégie va lui permettre de :
– faire des économies ;
– améliorer son organisation ;
– attirer les talents et entretenir un bon climat social ;
– rassurer ses investisseurs et ses clients et en gagner de nouveaux ;
– entretenir des relations saines avec ses fournisseurs ;
– contribuer à la protection de l’environnement ;
– affiner le projet d’entreprise ;
– être créatif et innover.
La RSE est un indéniable levier de performance économique, sociale et environnementale pour l’entreprise.
Elle permet de se différencier et d’offrir une image valorisante auprès des tiers (selon Reputation Institute France, la RSE constituerait 40 % de l’image et de la représentation d’une entreprise).
Le décloisonnement des relations entre les collaborateurs et les managers, la fluidité améliorée avec les tiers vont instiller une culture ouverte poussant à s’interroger, se remettre en cause et innover en permanence.
Démarche de progrès, elle se veut une recherche de la performance globale de l’entreprise en phase avec les préoccupations des nouvelles générations Millennials ou Centennials.  
Plus généralement, l’adoption stratégique de la RSE en métamorphosant l’entreprise en une organisation ouverte, frugale, éthique et en donnant du sens va permettre de renforcer l’engagement des collaborateurs et d’instaurer une coopération positive durable avec les tiers.
Publicités