GROWTH HACKER : directeur marketing de l’entreprise digitale ?

Pirate de la croissance: growth hacker
L’expression « growth hacker » vient de Sean Ellis, responsable marketing de différentes start-ups de la Silicon Valley dont Dropbox ou Growthhackers. Elle a été popularisée en 2010 par Andrew Chen dans un article où il assimilait le growth hacker au nouveau directeur marketing de l’entreprise.
Le growth hacking, c’est avant tout un état d’esprit.
À l’origine, il s’appliquait aux start-ups qui recherchaient une efficacité optimale à prix réduit. Il s’agissait d’être inventif, curieux, observateur des tendances et des comportements afin d’expérimenter différentes astuces, innovations souvent non conventionnelles pour déclencher de la croissance rapide à budget réduit.
Le growth hacker met en œuvre l’ensemble des dernières techniques de e-marketing (content marketing, réseaux sociaux, référencement, A/B testing, web scrapping…) afin de déceler et mettre l’accent sur les éléments innovants qui vont accélérer la croissance de l’entreprise de façon exponentielle.
À chacune des étapes du processus d’acquisition client/utilisateur optimal (AARRR), le growth hacker va expérimenter, analyser, tenter de nombreuses fois jusqu’à identifier et automatiser les bonnes stratégies de croissance :
– L’Acquisition : stratégies permettant d’attirer des visiteurs (référencement, mailing, articles presse) ;
– L’Activation : stratégies pour faire évoluer l’intérêt du visiteur en actions concrètes, comme l’inscription à une newsletter, la création de son compte (méthodes simplifiant ses actions ou l’incitant à agir) ;
–La Rétention : stratégies visant à faire de l’internaute un utilisateur régulier (emailing, retargeting) ;
–Le Referral : stratégies pour transformer l’utilisateur régulier en ambassadeur qui partagera le contenu du site auprès de sa communauté (réseaux sociaux, parrainage) ;
–Le Revenu : stratégies pour convertir les utilisateurs réguliers en clients payants pour le service.
Le growth hacker est autant un marketer qui maitrise l’inbound marketing (stratégies marketing visant à faire venir le client à soi), un bon connaisseur de l’UX design (discipline travaillant sur les différents aspects d’amélioration de l’expérience client) qui possède des notions de programmation, un créatif qui maîtrise le content marketing et le community management, et un bon analyste de données.
Véritable pirate de la croissance, attentif à l’optimisation des différentes étapes du tunnel de conversion (funnel), il poursuit l’unique objectif de faire croître rapidement le nombre de clients en réduisant au maximum les coûts marketing.
Collant aux nouvelles habitudes de consommation en ligne, il préfigure le e-marketer du futur, utilisant à plein toutes les techniques nouvelles de marketing digital, révolutionnant la fonction marketing traditionnelle jusqu’ici centrée sur le offline et incapable de mettre en œuvre un micromarketing répondant aux attentes spécifiques de tous types d’utilisateurs.
Publicités