Marque personnelle ou « PERSONAL BRANDING »: une nécessité professionnelle

L’émergence d’une économie à la demande (« besoins de plus en plus personnalisés ») et à la tâche (« freelancisation ») entraine une forte augmentation du nombre d’indépendants. La France compterait en 2016 plus de 2,5 millions de freelances et 4,5 millions de « slashers » (personnes exerçant plus de deux activités professionnelles). À l’horizon 2030, le « freelancing » pourrait concerner 30 à 40 % de la population active ; ces freelances se vouant une concurrence de plus en plus féroce en termes de prestations et de prix.

Construire sa marque personnelle devient nécessaire.

Le « personal branding » ou la construction de sa marque personnelle, regroupe l’ensemble des techniques permettant de maîtriser et développer sa communication personnelle, qu’elle soit écrite, orale ou numérique. Pour se démarquer de la concurrence et promouvoir ses activités, son expertise et sa notoriété, une stratégie de communication claire et efficace sur son identité professionnelle s’avère clé.

À l’image d’une marque d’entreprise, la démarche de « personal branding » comporte plusieurs étapes :

– découvrir sa marque :

* définir quels sont ses objectifs : faire évoluer sa carrière, décrocher un nouveau travail, développer ses activités d’indépendant, booster son leadership…

* identifier sa valeur ajoutée et affirmer ses talents, ses atouts.

– créer et communiquer sur sa marque :

* construire une stratégie de communication personnelle (positionnement, mise en valeur, choix des supports d’image tels que les réseaux sociaux, création de contenus, intervention dans des communautés) permettant de se faire connaître.

– valider sa marque :

*mesurer son e-réputation, l’impact de son image en termes d’engagements, de retours.

– entretenir sa marque;

– corriger éventuellement, et animer son réseau en échangeant ou en partageant, pour entretenir sa marque.

Le personal branding utilise différentes techniques utilisées par les marques ou les influenceurs :

– le storytelling,

– le marketing digital et viral,

– la démarche réseau…

L’important est de donner une image de soi claire, sincère, authentique, cohérente, différente, engagée et connectée. La marque personnelle, à la fois identité personnelle et réputation personnelle, a vocation à se déployer dans l’entreprise (« employee branding » ou « marque collaborateur« ) et peut constituer un enjeu pour la marque employeur. Certaines entreprises utilisent de façon concertée l’image de leurs collaborateurs faisant de ces derniers de véritables ambassadeurs (« employee advocacy »). Certains managers utilisent d’ailleurs leur marque personnelle pour promouvoir celle de leur entreprise.

Vu le caractère professionnel d’une telle démarche, il peut être utile de recourir à un « personal brander », qui, après avoir défini nos objectifs, nos talents, nos expertises et nos souhaits professionnels, mettra en œuvre le déploiement de notre propre marque sur les réseaux sociaux et les publications spécialisées.

Loin d’être artificielle ou superfétatoire, cette démarche est fondatrice, car elle permet de :

– mieux se connaître soi-même (définir ses objectifs, ses points forts, sa valeur ajoutée, sa différence);

– se faire connaître (maîtriser son identité professionnelle et développer sa notoriété);

– se faire reconnaître (gérer sa réputation professionnelle).

Dans une société où le paraître et l’image priment, renvoyer vers l’extérieur ce qui nous anime, ce qui fait notre différence et nos talents, permet de préciser notre positionnement, de se démarquer et favorise notre développement professionnel.

Publicités