SMARTPHONE du FUTUR: la télécommande de notre vie

Près de 7,5 milliards de téléphones mobiles seraient en circulation dans le monde, le tiers étant des téléphones intelligents ou smartphones.
Un smartphone est un téléphone mobile multifonctions disposant d’un écran tactile, d’un appareil photographique, d’un GPS et d’un système d’exploitation, toujours connecté, permettant de télécharger et d’installer des applications, de la musique, des films…
Au fil des évolutions, la fonction « téléphone » est presque devenue accessoire. De fait, les fonctions principales d’un smartphone sont la recherche et le surf sur internet, la messagerie instantanée, la connexion aux réseaux sociaux ou à des applications.
Consulté en moyenne cent fois par jour, pour trois heures d’utilisation, nous ne pouvons plus nous passer de notre smartphone. A la fois nécessaire et rassurant, il a envahi nos vies. Pour les plus jeunes, il est une sorte de super doudou et pour les autres un assistant personnel, mettant à disposition les possibilités démultipliées du monde numérique .
Avec l’arrivée de la culture du « toujours allumé », des phénomènes d’addiction se sont développés portant atteinte à notre santé mentale, tels la nomophobie (peur de ne plus avoir accès à son smartphone), le « phubbing » (snober les contacts humains en regardant son smartphone) ou le « fear of missing out » (peur de rater quelque chose). 
Si les différentes générations de smartphones sont à chaque fois plus puissantes en termes de débit, de capacité ou de définition de l’image et du son, les usages ont peu évolué (messagerie, réseaux sociaux, musique, jeux, téléphone…). De nombreuses tâches restent difficiles à réaliser à partir de son smartphone, comme migrer ses données d’un téléphone à l’autre, consulter des contenus hors ligne ou ses messages vocaux, envoyer sa carte de visite, piloter la télévision, scanner un QR code…
Dans ces conditions et vu le prix élevé des terminaux, le marché des smartphones est arrivé à maturité dans les pays les plus développés avec des taux de croissance d’à peine 2 % par an. Pour dynamiser les ventes, les constructeurs sont conduits à apporter des innovations de rupture en terme d’usages et d’ergonomie. Les innovations incrémentales de lecture d’empreintes digitales, d’interfaces vocale ou tactile plus évoluées préparent le terrain à des écosystèmes logiciels qui vont radicalement modifier son utilisation et son aspect physique.
Relié aux objets intelligents de la maison, de la voiture…, le successeur du smartphone va bénéficier du développement de l’intelligence artificielle, de la commande à la voix, de la réalité augmentée, du paiement mobile, du fonctionnement sans fil (transfert de données sans fil, rechargement par induction) et des messageries intelligentes (canaux de transmission privilégiés avec les marques grâce aux chatbots).
S’approchant d’un assistant de vie connecté aux objets et aux réseaux numériques, le smartphone va laisser la place à une télécommande numérique de notre vie, prenant la forme d’un bracelet rétro projeté ou d’une lunette numérique. 
La panne de cette interface ne serait plus permise, au risque de nous couper de ce Nouveau Monde devenu, « smart » et digital…
Publicités