RANGER pour vivre mieux: tout un art !

Selon Marie Kondo, auteur du best-seller « la magie du rangement », le rangement ou la bonne tenue de son intérieur, est une façon de mettre de l’ordre dans son passé et de préparer un avenir personnel plus confiant et heureux.
En effet, l’acte de ranger n’est pas qu’une simple remise à leur place d’objets égarés ou empilés au mauvais endroit, il est un moment privilégié pour faire le tri et se séparer d’objets sans utilité dans l’avenir ou rattachés à des évènements lourds.
Mettre de l’ordre dans les objets du passé peut constituer une méthode de développement personnel, car il pousse à faire des choix, à s’alléger, à ne conserver à leur place que les objets qui peuvent contribuer à notre futur.
Marie Kondo, adepte d’un minimalisme poussé (art de vivre pour lequel l’accumulation d’objets est néfaste au bien-être) a conçu une méthode de rangement très rigoureuse, le but étant de créer un espace de vie rempli d’objets qui rendent heureux.
Elle peut se résumer en quelques points :
– Avant de débuter le grand rangement, il faut visualiser l’image de sa maison parfaitement rangée ;
– Prendre soin de tout ranger d’un seul coup, de la façon la plus complète et rapide possible ;
– Pour pouvoir évaluer chaque objet en toute quiétude, il y a trois règles d’or à respecter: faire le silence, regrouper les objets à ranger par catégorie au même endroit et ranger seul(e) ; 
– Ranger une catégorie d’objet après l’autre, en respectant un certain ordre : les vêtements en premier, les sacs, les chaussures, les bijoux, les livres, les papiers et autres objets présentant une valeur sentimentale (photos, lettres…) ensuite ;
– Ne garder que les objets provoquant une « étincelle de joie » et jeter les autres… ;
– Attribuer une place définie à chaque objet conservé ;
– Plier les vêtements comme des origamis (cela facilite le rangement vertical) ;
– Ne pas oublier de se faire plaisir et créer un espace bien à soi, « un power spot » ;
– Ranger plus particulièrement et méticuleusement la ou les pièces à vivre (living, salons), en attribuant à chaque objet une place déterminée ;
– Conserver la maison en ordre en rangeant quotidiennement, en prenant soin des objets et en « les remerciant pour le plaisir qu’ils nous donnent ».
De prime abord, cette approche peut paraître radicale, voire maniaque (approche binaire « garder ou jeter », difficulté de regrouper les objets similaires et de ranger à la verticale, les objets peuvent avoir d’autres valeurs que celles de donner de la joie…), ou « objet centric » (donner aux objets une dimension personnelle forte).
Il n’en reste pas moins que le tri et l’ordonnancement méthodique des objets accumulés au fil des ans sont sources de mieux-être, de sérénité et de meilleure qualité de vie…à la condition que leur place soit appropriée et que leur correspondance avec ce que l’on est ou aspire être soit exacte…
Publicités