Co-économie : COWORKING et CORPOWORKING

Espaces de coworking
Porté par le développement des technologies numériques et l’augmentation du nombre d’indépendants soucieux de trouver un espace de travail collaboratif, le co-working est en pleine expansion dans le monde.
De quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’un espace de bureaux partagé, organisé et animé de façon à favoriser l’ouverture, l’échange (esprit communautaire) ainsi que la collaboration (espaces communs, thématique commune, ateliers, conférences…).
Forme de communauté en mouvement qui se regroupe dans un lieu convivial, ergonomique, équipé des dernières technologies, l’espace de co-working permet de développer les synergies entre ses membres à des conditions financières plus abordables que la location classique de bureaux.
En quoi est-il novateur ?
– un espace décloisonné : les plateaux d’écrans connectés et les bureaux aux vitres transparentes donnent la sensation de faire partie d’un espace commun ;
– un lieu de rencontres professionnelles improbables et multitalents : un lieu où se retrouvent des professionnels aux profils différents venant d’horizons variés susceptibles de provoquer de nouvelles collaborations ;
– un esprit communautaire convivial ;
– un bouillon de culture professionnelle et un écosystème de nature à favoriser l’innovation.
L’espace de co-working incarne quelques points forts du management de la nouvelle économie numérique : pas ou peu de hiérarchie, espace partagé, conduite de projets, disruption, esprit collaboratif, itérations, frugalité et éthique.
Il n’est pas étonnant que de grandes entreprises se soient saisies de ces expériences d’espace collaboratif et de son mode d’organisation du travail pour réunir un ensemble de collaborateurs dans un lieu ouvert et favoriser l’ouverture et la collaboration en mode projet et favoriser lopen innovation.
corpoworkingLe corpoworking ou coworking intraentreprise est ainsi né, que ce soit chez Orange (Villa Bonne Nouvelle), IBM ou Spintank (le Tank).
S’inspirant de l’esprit et du concept de co working, en plus des aspects de gestion d’emploi du temps, de réduction des temps de trajet et d’optimisation de l’espace diminuant les coûts immobiliers, il se veut :
– un espace neutre favorisant les collaborations d’open innovation avec des partenaires extérieurs ;
– un lieu de rencontres avec des clients, prospects, des indépendants ou des collaborateurs évoluant sur différents sites ;
– un espace permettant de faire une escale entre des rendez-vous ;
– un lieu satellite permettant de prendre de la distance géographique et physique par rapport à l’entreprise ;
– un laboratoire vivant d’où de nouveaux modes de travail peuvent émerger avant d’être généralisés ;
– un outil de communication pour l’entreprise, marquant son ouverture et son côté novateur ;
– un lieu de créativité et d’innovation clé pour l’entreprise.
Changer les codes de l’entreprise classique, renouveler son écosystème, tisser de nouvelles relations de travail et favoriser l’innovation et l’efficacité globale par la collaboration sont les objectifs poursuivis.
Pour être réussie, cela nécessite de réfléchir, d’implémenter et de parfaire la démarche corpoworking dans toutes ses composantes (localisation, organisation de l’espace, design, outils, animation, choix des collaborateurs et d’intervenants extérieurs, accompagnement et organisation d’évènements supports, missions et objectifs…).
La mise en réseau de différents espaces de coworking tels que les Fab Labs ou les living Labs préfigure celle des espaces de corpoworking emmenés à travailler sur des projets communs et nécessitant une mobilisation de l’intelligence collective et collaborative des équipes de différentes entreprises.
Publicités