BLENDED LEARNING ou formation mixte: le renouveau de la formation

La formation traditionnelle n’apparaissant plus en phase avec les attentes des salariés de la génération Y ou Z attachés à la digitalisation et à l’autonomie d’apprentissage, le e-learning s’avérant lourd à mettre en place et peu efficace, une nouvelle pratique se développe : le blended learning ou formation mixte.
De quoi s’agit-il ?
Le blended learning est un système mixte d’apprentissage associant enseignement en ligne (distanciel) et présentiel (le formateur dispense des enseignements à des participants dans une classe). Le distanciel est dérivé du e-learning avec un accompagnement par un formateur.
blended-training-approach2.pngUtilisé pour l’apprentissage des langues étrangères, il se généralise à la formation métiers et management.
En alliant les avantages des deux modes de formation, il permet de :
– optimiser tout en raccourcissant le temps passé en présentiel (les notions de base étant acquises en distanciel, le temps physique consacré à des explications, des approfondissements et des exercices pratiques) ;
– individualiser les parcours du fait de la modularité de ce mode d’apprentissage ;
– améliorer la qualité des programmes de formation ;
– s’adapter aux disponibilités, aux capacités et aux usages des apprenants ;
– alterner les supports pédagogiques et les méthodes ;
– se former sans se déplacer à son rythme ;
– favoriser l’accès des personnes moins familières avec le digital et avec l’e-learning seul ;
– préserver une qualité constante d’apprentissage ;
— favoriser le suivi des parcours de formation, les feedbacks et le retour ROiste des formations ;
– intégrer le collaboratif et le participatif ;
– optimiser les budgets formation en réduisant les couts de formation, d’immobilisation et de déplacement.
Néanmoins, il existe encore quelques freins à sa généralisation :
– contraintes propres à certaines entreprises (usage de la vidéo sur le lieu de travail…),
– inaptitude digitale de certains collaborateurs et résistance des syndicats pour lesquels la formation professionnelle doit s’effectuer sur le temps de travail et non à la maison.
Selon différentes études, le blended learning serait plus :
– efficace,
– souple (suite à la refonte des formations présentielles),
– flexible (parcours de formation à la carte suivant le besoin de chacun, son niveau, sa disponibilité),
– pratique (le formateur devient un aide à la mise en œuvre du savoir),
– responsabilisant (l’apprenant s’engageant dans une démarche active de construction de sa formation en association avec le formateur).
À noter pour les plus avancés, le développement de SPOC (Small Private Online Course), forme de cours interactifs en ligne privés réunissant un petit nombre de participants, accès sur les travaux de groupe et conduits à distance par un ou plusieurs intervenants.
Moderne, performant, économe, individualisante et responsabilisante, la formation mixte se généralise, plébiscitée par les entreprises, les formateurs et les apprenants.
Publicités