GENERATION INTERBELLUM: une génération d’entre-guerre dans l’ambivalence

La génération Interbellum (terme dérivé du latin signifiant entre-guerre) correspond aux personnes nées aux États unis entre 1901 et 1913, à la fois trop jeunes pour avoir servi dans l’armée durant la Première Guerre mondiale et trop vieilles pour servir en première ligne dans l’armée durant la Seconde Guerre mondiale (certains participeront à ce conflit dans les forces d’appui).

Devenus adultes lors des « années folles » jusqu’au début de la Grande Dépression, ils connaîtront une première période de prospérité économique, de mutations sociales et d’insouciance. Avec l’adoption en 1919 du dix-huitième amendement (la Prohibition d’alcool) et la mise en oeuvre d’une politique de retour à la normale et d’expansion économique, nombre de problèmes sociaux surgiront (questions sur l’origine humaine, l’immigration, le communisme, l’isolationnisme). Le Ku Klux Klan se formera à cette époque.

les-années-folles-1

Après le traumatisme de la Première Guerre mondiale connu par leurs parents de la génération perdue, cette génération sera partagée entre les valeurs véhiculées par l’émergence d’une société de production et de consommation de masse et le tumulte des « années folles » où décadence, nihilisme, divertissement et libération des moeurs remodèleront le système de valeurs traditionnel.

Ils seront confrontés ensuite à la Grande Dépression à l’âge d’entrer dans la vie professionnelle et seront durement marqués par l’effondrement économique et social secouant un système de valeurs déjà ambivalent.

Aller plus loin :

Les grandes générations sociales occidentales du XXe et XXIe siècle

Publicités