Qu’est-ce que la NATUROPATHIE ?

naturopathie
Postulant que le corps humain disposerait d’une capacité innée à l’autoguérison, la naturopathie développe des pratiques naturelles visant à rester en bonne santé. Même si elle n’est pas reconnue par les autorités, elle connait un succès grandissant parmi la population.
De quoi s’agit-il ?
Selon la définition de l’OMS, la naturopathie est « un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens naturels et biologiques ».
Rester en bonne santé, être acteur de sa santé et prendre soin de soi sont ses objectifs.
Comment se déroulent les séances de naturopathie ?

Le praticien naturopathe procède en cinq étapes :
–Il commence par établir un  » bilan de vitalité  » au moyen de:
  • un questionnaire de santé et d’hygiène de vie,
  • un bilan « morpho-sociologique » (formes du corps, des mains et du visage, morphologie musculaire…), 
  • un « bilan de l’iris » (la partie colorée portant des indicateurs sur le terrain et les prédispositions).
– Il définit un plan d’action sur mesure, un « programme d’hygiène vital », qui passe par des cures de détoxification, de revitalisation et de stabilisation.
Les outils privilégiés sont l’alimentation, la gestion du stress et des émotions ainsi que l’activité physique ;
– Puis, vient la phase de « détoxification » qui met en oeuvre des techniques diététiques «destinées à favoriser le nettoyage des cellules et du terrain ».
Cela comprend des conseils alimentaires, des jeûnes ou des régimes.

 

Cette détoxification s’accompagne également d’un « drainage des organes d’élimination » (foie, poumons, intestins, peau) par la diététique, l’hydrologie, la physiologie, la réflexologie et les massages ;

– Ensuite, il s’agit de la phase de « revitalisation ».
De sorte à stimuler les capacités de défense et d’autorégulation de l’organisme, le naturopathe va axer ses recommandations sur: 
  • l’hygiène alimentaire en préconisant des régimes ou des compléments,
  • l’hygiène mentale en utilisant des techniques d’évacuation du stress et des conflits (méditation, sophrologie, …)
  • l’hygiène musculaire en définissant un programme d’exercices physiques.
–La phase de « stabilisation » vient clôturer son intervention.
L’équilibre atteint, le naturopathe définit avec son « patient » un « programme d’hygiène individuel » reposant sur
  • une alimentation saine et équilibrée,
  • la pratique de techniques mentales pour conserver la sérénité,
  • des activités physiques pour rester en forme.
Il faut préciser qu’en France, l’activité de praticien naturopathe n’est pas réglementée. Son exercice est libre à la condition de ne procéder à aucun acte médical, tel que le diagnostic, la thérapie ou la prescription médicamenteuse.
La naturopathie, au même titre que la « médecine traditionnelle » chinoise ou indienne, est une pratique thérapeutique non conventionnelle qui n’a pas été scientifiquement validée.
Aller plus loin:
Contre:
Pour:
Publicités