FREELANCISATION : la révolution du travail est en marche

freelance

Quels en sont les avantages pour les entreprises ?

Les plateformes numériques apportent :

  • de la réactivité (disponibilité immédiate et opérationnelle) ;
  • une hyperspécialisation (répondant à un besoin précis) ;
  • une souplesse administrative (se chargeant des formalités pour le recours à un indépendant) ;
  • et un coût compétitif (le frein au développement du travail intérimaire se lève progressivement avec l’afflux de profils variés à des conditions avantageuses).

Outre la satisfaction de demandes à court terme, le développement des plateformes collaboratives incite les entreprises à réunir des groupes de personnes projet par projet.

Le but est de susciter une co-création, une co-innovation à l’échelle internationale et de répondre à des problématiques multiples de personnalisation.

Quelles conséquences pour les actifs ?

Selon Frédéric Mazella, fondateur BlaBlaCar, « la fin du salariat et la freelancisation de l’économie font de chaque individu une marque ».

Le « personal branding » (le marketing de soi) et l’e-réputation deviennent clés pour, au-delà de la compétitivité prix, se différencier de la masse.

La transformation du rapport au travail multiplie les indépendants exerçant des métiers multiples alimentaires et une activité correspondant à un projet personnel. Si cette activité personnelle trouve son marché, ce peut être un moyen de se révéler et d’exercer un travail indépendant correspondant mieux à ses aspirations.

L’économie numérique en mode freelance est prometteuse pour les catégories ayant des difficultés à s’insérer sur le marché du travail (pas de diplômes ou d’expérience professionnelle).

freelanceSuite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous