GIG ECONOMY : l’économie à la tâche mondialisée

Quelle régulation ?

La régulation économique par les pouvoirs publics s’annonce délicate, car, accompagner la transformation économique et sociale signifie :

  • une renégociation des acquis sociaux (santé, retraite…),
  • un allègement de l’encadrement du marché du travail et des protections prévues par le Code du travail,
  • une fiscalisation des activités des différentes plateformes, utilisant des collaborateurs sur le territoire national, répercutée sur les utilisateurs (freelance, entreprises).

Si la « gig-economy » ouvre une ère d’opportunité pour les plus adaptables, les plus qualifiés et les mieux formés et certains exclus du marché du travail, elle signifie aussi une précarité accrue pour les travailleurs protégés, les moins qualifiés et ceux qui ne maîtriseront pas les nouvelles technologies numériques.