HYPERSENSIBILITE : comment l’apprivoiser et en faire une force

femme hypersensible

Sur le fil en permanence, ressentant et réagissant de façon amplifiée, portant le poids du monde sur leurs épaules, les personnes hypersensibles représenteraient environ 20 % de la population. Elles seraient de plus en plus nombreuses du fait de la pression socio-économique et culturelle croissante. Handicapante, l’hypersensibilité nécessite d’être apprivoisée pour devenir vivable au quotidien et se transformer en potentialité.

De quoi s’agit-il ?

L’hypersensibilité est une sensibilité très forte aux impressions et aux stimuli extérieurs. L’amplification des ressentis, provoquant de fortes réactions émotionnelles, est généralement épuisante pour le sujet et dérangeante pour son entourage.

Elle est à la fois d’ordre :

  • physiologique : les cinq sens surréagissent aux éléments extérieurs (lumière, odeurs, sons…), les allergies ou les intolérances sont fréquentes ;
  • émotionnel : les sentiments sont exacerbés par les nouvelles ou les humeurs des autres. À la moindre contrariété, les émotions prennent le dessus. Tout changement génère de fortes perturbations.
  • mental : la pensée est plus souvent imagée ou symbolique que verbale, ce qui accroit l’hyperactivité mentale.

Quelles en sont les causes ?

Plusieurs hypothèses ont été avancées :

  • les hypersensibles utiliseraient davantage leur hémisphère droit, ayant un  goût prononcé pour la création et étant dotés d’une forte intuition du fait de connexions cérébrales élevées, 
  • ils disposeraient de gènes communs aux espèces se trouvant en mode de survie,
  • ils auraient construit durant leur enfance difficile (contexte familial, pression sociale…) un ensemble de protections psychologiques.

Quels sont les traits communs aux hypersensibles ?

Pèle mêle :

  • les émotions sont fortement ressenties et extériorisées (joie, colère, surprise..),
  • ils s’investissent à fond dans les relations, ressentent fortement l’humeur et l’émotion d’autrui (empathie) et sont sensibles à l’injustice,
  • ils se posent énormément de questions, sont inquiets et angoissés, pratiquent l’introspection et la remise en cause permanente,
  • ils ont beaucoup d’imagination et ont tendance à amplifier la réalité,
  • ils sont très investis dans leur travail, perfectionnistes et consciencieux,
  • ils sont très créatifs, aiment découvrir et sont curieux,
  • ils vivent leurs rêves intensément et ont du mal à s’endormir,
  • ils sont hyperactifs et ont besoin de bouger,
  • ils manquent de confiance en eux et ont un constant sentiment de culpabilité,
  • ils n’aiment pas les conflits, les situations de stress, les commérages et le manque de nuances. Ils sont sensibles au regard des autres,
  • du fait de leur gentillesse et de leur sincérité, ils sont la proie favorite des manipulateurs et des pervers narcissiques, subissent les railleries de leurs collègues et des groupes.

Comment apprivoiser cette hypersensibilité ?

Hyper stimulé, l’hypersensible est soumis en permanence à des réactions excessives, sources d’épuisement physique et moral.

Il s’agit de:

  • Essayer de ne pas se laisser emporter par les émotions d’autrui,
  • Prendre du recul par rapport aux personnes et aux évènements qui requièrent trop d’énergie,
  • Privilégier ses aspirations, au lieu de s’adapter à celles des autres,
  • Apprendre à mieux se connaître,
  • Prendre soin de soi et trouvez ce qui apaise,
  • Lâcher prise,
  • Chercher la cause de tout ce qui met mal à l’aise,
  • Eviter un agenda trop chargé, se fixer des limites à ne pas dépasser et réserver une place pour soi,
  • Limiter les stimuli avant de se coucher,
  • Dans les situations difficiles, essayer de prendre du champ et du temps pour apprécier clairement la situation,
  • Reprendre le contrôle de ses pensées : avec un peu de recul et hors situation, ils relativiseront les évènements,
  • S’autodiscipliner en développant un équilibre personnel. Le yoga, la méditation ou la pratique d’une activité physique régulière peuvent permettre d’exulter toute une série d’émotions,
  • Rester zen,
  • Etre  patient, car modifier ses perceptions prend du temps.

L’hypersensibilité peut devenir force 

Les qualités développées par les hypersensibles (empathie, créativité, intuition…) sont de plus en plus recherchées par les entreprises :

  • Leur capacité d’empathie plus développée que la moyenne est un excellent soutien pour les personnes qui les côtoient,
  • ils traitent l’information de façon plus précise et font preuve de sensibilité artistique et d’une intuition certaine,
  • L’esprit ouvert, pensant plus vite, ils établissent plus rapidement des liens et décèlent plus rapidement les avantages et désavantages d’une décision. Leur contribution est précieuse.

Pour la psychologue Elaine Aron, « la sensibilité est tout sauf un défaut. Beaucoup d’hypersensibles sont souvent des travailleurs particulièrement créatifs et productifs, des partenaires attentifs et réfléchis, et des individus doués intellectuellement. »

À partir du moment où ils ne cherchent pas à tout contrôler mentalement et ne se laissent pas envahir par les débordements émotionnels, ils peuvent être et vivre dans le réel, oser dire ce qu’ils sont, pensent et ressentent.

De fait, la sensibilité est le propre de l’âme humaine. Plus notre sensibilité est développée, plus nous sommes vivants.

Se sentir en décalage avec les autres jusqu’à se croire anormal peut néanmoins être source de souffrance. Prendre du recul, reprendre le contrôle de ses émotions et rechercher un équilibre personnel permettront de relativiser, de se sentir apaisé et de développer ses qualités hors normes.  

Publicités