INTELLIGENCE INTUITIVE : comment la développer ?

intelligence intuitive

Tous les êtres humains naissent intuitifs. Très développée chez le petit enfant, forme de communication télépathique avec la mère, l’intuition est inhibée par l’éducation, la personnalité, la socialisation et l’environnement. Elle ressurgit lors d’évènements émotifs majeurs (sentiment amoureux, deuil…). Au plus près de nos besoins, envies et talents, l’intelligence intuitive favorise la créativité et la collaboration, indispensables dans un monde complexe. Encore faut-il se détacher du rationalisme et de la négativité ambiants, lui faire confiance et la développer.

De quoi s’agit-il ?

Sans que l’on en ait conscience, notre cerveau accumule une masse gigantesque de données qui vient alimenter notre intuition.

L’intuition correspond à l’action de deviner, pressentir, comprendre quelque chose d’emblée, sans parcourir les étapes habituelles et conscientes de l’analyse, du raisonnement ou de la réflexion.

Le siège de l’intuition serait situé dans une zone du cerveau recélant d’innombrables données. À chaque situation nouvelle et inconnue, notre cerveau balayerait cette mémoire sensorielle et émotionnelle et nous enverrait une alerte, une aide à la décision éclair et fugace.

D’après les neurosciences, l’intelligence intuitive serait l’intelligence de notre subconscient

Elle recoupe plusieurs aptitudes relevant des intelligences émotionnelle, intra et interpersonnelle :

  • celles liées à la conscience de soi :
    • capacité d’accepter et de se connecter à son inconscient,
    • affinités avec le langage symbolique, analogique et métaphorique,
    • connaissance de ses forces et faiblesses,
    • facilité d’introspection,
    • capacité à identifier et gérer ses émotions.
  • celles liées à la conscience des autres :
    • capacité à capter les émotions des autres, à percevoir les non-dits et les signaux faibles,
    • propension à l’empathie (se mettre en résonance avec l’autre pour comprendre ce qu’il vit et ressent),
    • capacité à décrypter le langage corporel.

A quoi sert-elle ?

Délivrant une information exclusive, intéressante, pertinente, hors raisonnement ou implication des cinq sens, l’intuition « ne nous trompe jamais ».

Elle favorise :

  • un esprit ouvert, capable de lire les messages et les signaux envoyés par les sentiments,
  • une prise de décision basée sur les émotions et les expériences plutôt que sur des concepts ou des théories, 
  • un meilleur ressenti des émotions des autres permettant de développer de meilleurs rapports,
  • une vue d’ensemble de la situation,
  • un accès à un monde et des valeurs non rationnelles qui façonnent nos vies au quotidien, motivent nos choix, commandent les relations avec les autres.

L’émergence d’un management intuitif

Prendre les bonnes décisions dans un monde chaotique, bombardé d’informations, est devenu une gageure pour l’entreprise, tout comme développer la créativité et la collaboration pour une meilleure expérience client. 

Le management intuitif basé sur la prise de distance, l’écoute de soi et de ses collaborateurs conduit à un processus de décision bienveillant et original. Lire entre les lignes, ne pas s’arrêter aux apparences, « capter » les pensées des clients et des collaborateurs permettrait d’être plus créatif, innovant et efficace.

Empathie, pédagogie, souplesse, collaboration accrue et vision fédératrice sont les grands principes de ce management.

Comment développer son intelligence intuitive ?

Généralement inhibée ou illisible, un travail spécifique est nécessaire pour la développer  et en identifier les messages.

  • De façon générale, il s’agit de :
    • se reconnecter à son être authentique, son expérience passée, ses émotions,
    • être ouvert d’esprit, mettre ses sens en éveil, développer sa curiosité,
    • être attentif et ouvert aux autres, aller à la rencontre de nouvelles choses et d’opportunités,
    • lâcher prise et arrêter de tout rationaliser, contrôler et vérifier, 
    • laisser place à la créativité, gage d’ouverture d’esprit,
    • travailler sur sa respiration pour se relaxer et alléger son esprit rapidement,
    • prendre soin de son corps, apprendre à s’écouter et connaître ses limites.

Réveiller son guide intérieur, alimenter le stock d’informations traité par son subconscient, faire le tri dans les messages intérieurs (l’intuition diffère du désir ou autres pensées), et se laisser guider pas à pas par ses vraies intuitions, est de nature à stimuler son intelligence intuitive.

  • De nombreux exercices pratiques existent pour développer ce ressenti émotionnel positif comme négatif ne faisant pas appel à la logique, au mental ou aux habitudes, tels que :
    • apprendre à vivre avec lenteur (prendre le temps de se reconnecter à soi, aux autres et à la nature),
    • développer la sensorialité (charge sensorielle et affective) de ses souvenirs,
    • se reconnecter à son âme d’enfant en tentant de voir le monde avec un regard neuf et curieux : développer sa capacité d’émerveillement, de réceptivité, de bienveillance, d’altruisme et d’ouverture.

L’intuition est une arme redoutable pour gagner du temps, être plus créatif et prendre de meilleures décisions.

Après l’ère du tout rationnel d’un monde matérialiste attaché à tout expliquer et contrôler, une ère du tout intuitif s’ouvrirait-elle, nous conduisant d’un excès à l’autre ? De fait, la nouvelle économie de l’expérience est en train de remettre au premier plan les émotions, la collaboration et la création, au coeur de l’intelligence émotionnelle et intuitive.

La complexité du monde et les exigences croissantes des agents économiques plaident néanmoins pour une réconciliation du rationnel et de l’intuitif.

Faire fonctionner de concert les deux hémisphères de notre cerveau semble plus porteur de créativité et d’efficience. 

Publicités