BURN-BORE-BROWN-BLUROUT : les multiples pathologies liées au travail

burn-out

Comment les diagnostiquer?

Des tests existent pour détecter ces maladies, en particulier:

  • Le questionnaire CBI (Compenhague Burn Out Inventory) : 19 questions à choix multiples portant sur l’épuisement professionnel, personnel et relationnel,
  • Le test de Maslach : 22 questions à choix multiples avec 3 grands axes à l’épuisement, la dépersonnalisation, et l’accomplissement professionnel.

Quelle reconnaissance par la loi?

En dehors du burn-out à la condition d’obéir à une procédure spéciale, les pathologies psychiques professionnelles ne sont pas reconnues comme maladies professionnelles.

Le burn-out ayant reçu une définition médicale, il peut faire l’objet d’une évaluation par un comité régional. Même si c’est une maladie « hors tableau », d’après le code de la Sécurité Sociale, il faut réunir deux conditions : la pathologie doit être essentiellement et directement causée par le travail, et a entrainé une incapacité permanente partielle (IPP) égale ou supérieure à 25%.

Pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des collaborateurs, les RPS (risques psycho-sociaux) ont été définis par le Ministère du Travail comme des risques pour la santé physique et mentale des collaborateurs dus aux conditions d’emploi, aux facteurs liés à l’organisation du travail et aux relations de travail.

Même si cela n’est pas toujours le cas dans la pratique, l’employeur doit mettre en place des dispositions de mesures :

  • de prévention des risques professionnels,
  • d’information et de formation

Ainsi, s’agissant du bore out, la loi obligeant l’employeur à respecter les tâches et la qualification stipulées dans le contrat de travail du collaborateur, un changement de poste ou une formation adéquate peuvent s’avérer salutaires.

À qui s’adresser ?

Le médecin du travail est informé et invité à titre préventif à participer, selon ses possibilités, à la démarche de prévention des risques psychosociaux en tant que conseiller de l’employeur et des salariés. 

Son rôle est exclusivement préventif: mise en place de l’évaluation des risques,
alerte de l’employeur sur une situation dégradée présentant un risque collectif pour la santé des salariés ou sur des indicateurs cliniques de détérioration de la santé.

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous