CLASSE INVERSÉE : une approche pédagogique innovante

Le primat de la qualité didactique et pédagogique de l’enseignement

Réfractaires ou défenseurs de la classe inversée estiment qu’outre la méthode et les outils utilisés, ce qui compte, c’est la qualité didactique et pédagogique de l’enseignement. Celle-ci suppose un parcours de formation de qualité, évolutif et collaboratif.

De fait, la compétence de l’enseignant à concevoir les situations d’enseignement professorales ou collaboratives, est déterminante, tout comme la qualité de sa relation sociale, de sa médiation et de ses compétences professionnelles.

L’opportunité économique (multiplication des plateformes éducatives, des systèmes de LMS, des vidéos et autres outils numériques) ne doit pas occulter la nécessité de procurer un enseignement de qualité à tous, finalités de service public.

Pour avoir une utilité publique, les outils numériques doivent être pilotés ou conçus en bonne intelligence avec les enseignants.

Innovante sur le plan social, de l’organisation, de la méthode, des contenus  et des rapports interpersonnels, la classe inversée apparaît comme une étape importante dans l’adaptation de l’enseignement aux contraintes d’une société et d’une économie en mouvement.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je découvre ton blog et je dois dire que je suis bluffée de la qualité de tes articles. C’est vraiment très intéressant et enrichissant. Je vais prendre le temps de lire un peu plus ton blog.
    Merci encore.
    Jessica

Laisser un commentaire