ET SI NOUS UTILISIONS DES FIGURES DE STYLE ? Les connaître et les utiliser (2/2) !

JOUER SUR LES SONORITÉS (répétition ou proximité)

  • l’assonance est le fait de répéter les mêmes voyelles ou le même son dans un phrase ou plusieurs vers.

Exemple: « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant » – Paul Verlaine;« Lève, Jérusalem, lève ta tête altière » – Jean Racine

Elle s’oppose à la contre-assonance qui est la répétition des voyelles en fin de phrase (brise / vase).

  • l’allitération consiste en la répétition de sons formés à l’aide de consonnes et non de voyelles.

Exemple: « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? » – Racine; « La rue assourdissante autour de moi hurlait » – Baudelaire

  • une paronomase est le fait de rapprocher deux homonymes (qui se prononcent pareil) ou deux paronymes (qui se prononcent presque pareil).

Exemple: « Et l’on peut me réduire à vivre sans bonheur,/ Mais non pas me résoudre à vivre sans honneur. » – Corneille« Qui se ressemble s’assemble »

  • l’homéotéleute est le fait de répéter un son à la fin de plusieurs mots successifs.

Exemple: « Et il frissonne, sans personne !… » – Jules Laforgue; « Temps passés / Trépassés Les dieux qui me formâtes / Je ne vis que passant ainsi que vous passâtes » – Guillaume Apollinaire

Suite de l’article, page 4

Laisser un commentaire