Qu’est-ce que l’ÉCONOMIE DE L’EXPÉRIENCE ?

experience

Comment gérer et mesurer ces expériences ?

Les entreprises doivent créer, mettre en œuvre et évaluer des expériences dans un paysage très fragmenté. Les personnes concernées sont diverses (clients, collaborateurs, fournisseurs et autres parties prenantes).

Les plates-formes de gestion d’expérience se multiplient, permettant de mesurer et d’améliorer les expériences (coordination des contenus, des données clients et des services de base unifiant les processus marketing, commerciaux et les services).

En combinant différentes couches de données issues des bases de données opérationnelles (retours d’informations sur les émotions, croyances et sentiments des personnes interrogées), elles permettent d’identifier et de combler d’éventuelles faiblesses ou lacunes en matière d’expérience. Elles apportent une vision holistique (vision globale intégrant les dimensions physique, mentale, émotionnelle, familiale, sociale, culturelle et spirituelle) en matière d’expérience. Recourant à l’intelligence artificielle, l’analyse prédictive et à des modèles statistiques, ces méthodes de gestion des expériences sont de plus en plus performantes et individualisées.

Vers une économie de l’expérience individuelle, enrichissante et transformative ?

Pine & Gilmore estiment qu’après l’économie d’expérience la prochaine étape de l’évolution de la valeur économique sera celle de la transformation.

Forme de 5e économie ou d’expérience 2.0., l’économie de la transformation proposera ‘une expérience transformant l’état physique et mental de l’utilisateur. L’expérience transformative sera l’aboutissement du modèle d’entreprise fondé sur la satisfaction de la quête croissante de sens et d’interaction des individus. Les expériences transformatives feront écho aux aspirations personnelles de chacun, qui remodèleront le produit ou le service, devenant de véritables coproducteurs dans une logique de transformation bilatérale. Cela aboutira à une personnalisation toujours plus poussée de l’offre commerciale.

MASLOW

Dans une société post-matérialiste caractérisée par la profusion d’offres et des attentes utilisateurs très élevées, proposer une expérience individualisée, transformative jusqu’à l’accomplissement de soi (besoin humain le plus élevé dans la pyramide de Maslow) est devenu la préoccupation prioritaire des entreprises.