UN GRAND ARCHITECTE, UN CHEF D’ŒUVRE : ANTONI GAUDI, LA SAGRADA FAMILIA

Son œuvre majeure : la Sagrada Familia

Modifiant totalement le projet gothique initial, la construction de la Sagrada familia débute en 1882. De par son caractère de temple expiatoire, elle ne peut-être financée que par l’aumône (dons privés), à l’exclusion de toute participation publique. Du vivant de Gaudí seuls le chœur et la façade du bras sud du transept seront réalisés, permettant de figer les dimensions et le style de l’œuvre. Interrompue en 1914 par manque de moyens, la construction reprend en 1926, l’assistant de Gaudí achevant en dix ans les trois tours de la façade de la Nativité.

La majeure partie de l’atelier de Gaudí étant incendiée en 1936 par des anticléricaux catalans (ébauches, maquettes, modèles du temple et informations sur la manière de travailler tout à fait particulière de Gaudí partant en fumée), ses successeurs vont s’atteler jour après jour à reconstituer le schéma directeur, la science et les techniques de Gaudi. Encore inachevée, la construction a connu des avancées considérables depuis les années 1990 du fait de sa grande popularité. D’après les estimations, elle devrait s’achever en 2026 pour le centenaire de la mort de Gaudí.

Gaudí a conçu une minutieuse symbologie faisant de cet édifice un véritable poème mystique. Sa structure est celle d’une forêt, avec des colonnes arborescentes divisées en plusieurs branches pour soutenir une structure de voûtes d’hyperboloïdes entrelacées. Inclinant les colonnes, pour mieux supporter les pressions perpendiculaires ; il leur a donné une forme hélicoïdale à double hélice. Cette ramification crée une structure nommée aujourd’hui fractale, divisée en modules indépendants et autoportants, tolérant les efforts mécaniques de compression, sans contreforts nécessaires dans le style gothique. De cette manière, Gaudí est parvenu à une solution rationnelle et structurée, parfaitement logique, inspirée de la nature, créant un nouveau style architectonique, original et simple, pratique et esthétique.

La basilique a été consacrée par le pape Benoît XVI le 7 novembre 2010.