RÈGLES DE PONCTUATION : les fondamentaux

ponctuation
  • Les trois points de suspension expriment généralement un doute ou un silence. Il s’utilisent pour :
    • interrompre une phrase (abandon, hésitation, remplacement de « etc ») :
  • Exemples : Écoute bien …il ne m’entend pas ; Je me demande si…c’est bien d’actualité ; J’essaie de m’améliorer en français, en grec, en latin…

      • sous-entendre une suite, créer un effet d’attente :

    Exemple: Vous ne me croirez pas…

      • après l’initiale d’un nom ou d’un mot que l’on n’ose pas mentionner.

    Exemples: Madame L… me demande mon nom ; Quel triple … celui-là !

    Les points de suspension ne sont jamais précédés d’une virgule ou d’un point-virgule. Lorsqu’ils son entre crochets, ils indiquent une coupure dans une citation.

    • Le point d’interrogation se place en fin de phrase interrogative directe (dans l’interrogation indirecte, on utilise le point). Entre parenthèse, il indique l’incertitude.

    Exemples : Fait-il beau ? Je me demande s’il fait beau.

    Exemple : Pascal est il mort le 12 (?) mai 1836.

    • Le point d’exclamation évoque la surprise, l’exaspération, l’admiration, un ordre. Il s’utilise également comme interjection après le mot qui indique l’exclamation ou en fin de phrase pour souligner l’intonation exclamative.

    Exemples : Enfin ! vous vous décidez. Il ne manque pas d’air !

    • Les guillemets permettent d’encadrer les paroles ou les écrits ou de faire une citation. Ils sont également utilisés pour un mot, une expression dans un contexte inhabituel à souligner ou nuancer. Dans un dialogue, il faut placer un tiret au début sauf pour la première parole. Le point se place à l’intérieur des guillemets lorsqu’on cite une phrase entière, sinon on le place à la suite des guillemets.

    Exemple : Après mon jogging, je suis « relax ».

    Exemple : Je m’adresse à vous.

    — Nous vous écoutons.

    Exemples : « Il ne sort pas le soir. » Il dit qu’il est « épuisé ».

    • Les parenthèses servent à isoler un mot ou un groupe de mots à l’intérieur d’une phrase, à ajouter un commentaire ou une précision.
      • Le point se place à l’extérieur des parenthèses si elles ne contiennent qu’un segment de phrase.

    Exemples : Ce choix est définitif. (C’est une décision officielle)

    Ce choix est définitif (décision officielle).

      • Elles permettent aussi  de signaler des variantes de genre et de nombre :

    Exemple : Le ou les responsable(s) ont été(e) désigné(e)s.

      • Entourant un chiffre arabe, elles ont un appel de note: (1), (2), (3)…
    • Les tirets permettent de clarifier des éléments  d’une liste ou de segmenter une phrase. Ils s’utilisent :
      • Dans un dialogue, pour marquer le changement d’interlocuteur :

    Exemple:

    — Vous n’y pensez pas.

    —  Si, j’insiste !

      • Pour encadrer une phrase ou un segment de phrase :

    Exemple : Les chiens – meilleurs amis de l’homme – sont réputés fidèles.

      • Pour énumérer :

    Exemple : Pour jouer au football, sont nécessaires :

    – un short ;

    – des crampons ;

    – un teeshirt

    Les tirets sont de 3 sortes : – tiret court tiret moyen  — tiret long

    Le tiret court est un tiret de liaison. Le tiret moyen sert aux appositions ou aux énéumérations(avec espace avant et après). Le tiret long est utilisé pour les dialogues.

    • Les crochets s’utilisent pour :
      • ouvrir une parenthèse à l’intérieur d’une autre parenthèse :

    Exemple : (Jean Saviol [1933 – 1975] a changé la médecine.)

      • marquer une coupure ou une modification dans une citation :

    Exemple : « Les voisins, […] criaient tout le temps ».

    • L’astérisque s’emploie :
      • En appel de note : (*) (**) (***)
      • dans un nom réduit à la simple initiale :

    Exemple : J’ai échangé avec monsieur P*** ce matin.

    • La barre oblique ou barre transversale s’utilise pour :
      • écrire des unités de mesure : 120 m/s
      • remplacer le trait d’union.

    Maîtriser la ponctuation est indispensable pour une bonne qualité d’écriture.