FABLES DE LA FONTAINE : MORALES (I/V)

la fontaine
Berger (le) et son Troupeau (IX, 19) Haranguez de méchants soldats, Ils promettront de faire rage ;Mais au moindre danger adieu tout leur courage : Votre exemple et vos cris ne les retiendront pas.
Besace (la) (I, 7) On se voit d’un autre œil qu’on ne voit son prochain.
Bûcheron (le) et Mercure
(V, l)
Ne point mentir, être content du sien,
C’est le plus sûr : cependant on s’occupe
A dire faux pour attraper du bien ;
Que sert cela ? Jupiter n’est pas dupe.
Cerf (le) et la Vigne (V, 1 5) Fable courte, qui montre la punition de ceux qui font preuve d’ingratitude envers leurs bienfaiteurs. 
Cerf (le) malade (XII, 6) Il en coûte à qui vous réclame,Médecins du corps et de l’âme !O temps ! ô moeurs ! j’ai beau crier,Tout le monde se fait payer.
Cerf (le) se voyant dans l’eau (VI, 9) Nous faisons cas du Beau, nous méprisons l’Utile ;
Et le Beau souvent nous détruit.
Chameau (le) et les Bâtons flottants (IV, 10) J’en sais beaucoup de par le monde
A qui ceci conviendrait bien :
De loin c’est quelque chose, et de près ce n’est rien.
Charlatan (le) (VI, 19) C’est folie
De compter sur dix ans de vie.
Soyons bien buvants, bien mangeants :
Nous devons à la mort de trois l’un en dix ans.
Chartier (le) embourbé (VI, 18) Aide-toi, le Ciel t’aidera.
Chat (le) et le Rat (VIII, 22) S’assure-t-on sur l’alliance
Qu’ a faite la nécessité ?
Chat (le) et le Renard (IX, 14) La dispute est d’un grand secours ;
Sans elle on dormirait toujours.
…………………………………………………………………
Le trop d’expédients peut gâter une affaire ;
On perd du temps au choix, on tente, on veut tout faire.
N’en ayons qu’un, mais qu’il soit bon.
Chat (le) et les deux Moineaux (XII, 2) Fable dont la morale est laissée au gré du duc de Bourgogne auquel elle est dédicacée.
Chat (le) et un Vieux Rat (III, 18) Il était expérimenté,
Et savait que la méfiance
Est mère de la sûreté.
Chat (le), la Belette, et le Petit Lapin (VII, 16) Pas de morale exprimée, elle se situe dans le domaine de la politique, en voici la fin 

Grippeminaud le bon apôtre
Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
Mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre.

Chatte (la) métamorphosée en Femme (Il, 18) Illustration du proverbe « Chassez le naturel, il revient au galop », exprimé de la façon suivante :
(Le naturel) :
Jamais vous n’en serez les maîtres.
Qu’on lui ferme la porte au nez,
Il reviendra par les fenêtres.
Chauve-Souris (la) et les deux Belettes (II, 5) Plusieurs se sont trouvés qui d’écharpe changeants
Aux dangers, ainsi qu’elle, ont souvent fait la figue.
Le Sage dit, selon les gens :
Vive le Roi, vive la Ligue !
Chauve-Souris (la), le Buisson, et le Canard (XII, 7) Pas de morale exprimée, mais une compassion envers la honte que subissent les endettés :
Je connais maint detteur…………………………..
……simple grand seigneur, qui tous les jours se sauve
Par un escalier dérobé.
Chêne (le) et le Roseau (I, 22) Tout vous est aquilon, tout me semble zéphir
……………………………………………………………….
Je plie, et ne romps pas

Suite, page suivante: cliquer sur « 3 »