PROCHE-ORIENT, MOYEN-ORIENT, CROISSANT FERTILE : quelles différences ?

Quels sont les principaux peuples et groupes linguistiques du Proche-Orient ?

Les pays du Proche-Orient abritent trois peuples ou trois groupes linguistiques : les peuples de langues iraniennes (ou indo-iraniennes), les peuples langues turques (ou altaïques) et les peuples de langues sémitiques (dont l’arabe dialectal et l’hébreu).

Parmi ces peuples, les Turcs (Turkmènes, Azéris ou Azerbaïdjanais, Ouzbeks, Tadjiks, etc.), les Arabes (Égyptiens, Syriens, etc.) et les Persans (Iraniens, Kurdes, Pachtounes, Baloutches, etc.) forment les groupes ethniques les plus importants de cette région de plus de sept millions de kilomètres carrés.

Les peuples les plus anciens sont les peuples iraniens, dont les Perses, qui se sont implantés progressivement au cours du IIe millénaire avant notre ère, puis les Hébreux (VIe siècle avant notre ère), les Turcs (en l’an 1000 de notre ère) et, plus tard, les Arabes (vers 650).

Parmi les peuples disparus du Proche-Orient, il faut citer les Sumériens, les Phéniciens, les Babyloniens, les Assyriens, les Akkadiens, les Égyptiens…

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous

Laisser un commentaire