AÇORES : un jardin d’Eden au beau milieu de l’Atlantique

Açores

La flore est d’une richesse exceptionnelle. Agapanthes mauves, cryptomerias, hortensias bleus, azalées, camélias ou lys roses envahissent les collines, bas côtés et champs, sans compter les dragonniers, arbres exubérants.

landscape-1450482_960_720

L’ile de Pico est célèbre pour sa vigne poussant à hauteur de collines dans des casiers de basalte et ses plantations de thé.

L’ile de Sao Miguel avec ses lacs de Calderia, ses jardins et ses sources chaudes attire l’essentiel des voyageurs.Açores

Les iles centrales de Faial, Terceira (célèbre pour ses lâchers de taureau en ville de mai à octobre), Horta ou les iles occidentales de Flores et Cordo aux paysages intacts et authentiques (cascades, orgues de basalte, caldeiras) séduiront les amateurs de Nature sauvage.

Hors les iles de Sao Miguel et Santa Maria qui comptent de superbes plages de sable, l’origine volcanique de l’archipel permet la multiplication des piscines naturelles et des sources chaudes.body-of-water-3270329_960_720

Ayant cessé la chasse à la baleine depuis 1987, les Açores sont devenues un des derniers refuges des grands cétacés (baleines bleues ou grises, cachalots…). 

De mai à octobre, la qualité d’observation est exceptionnelle, sans compter la possibilité de nager avec les dauphins (en particulier, sur l’ile de Faial). Au mois de juillet, Lajes do Pico, ancien haut lieu des baleiniers, perpétue la tradition avec une kermesse et un festival folklorique, des concerts et des animations musicales, sous le signe des cétacés.Açores

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous