ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY : 100 citations marquantes

Mais si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.
Moi je respecte d’abord ce qui dure plus que les hommes.
N’espère rien de l’homme s’il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité.
Ni l’intelligence ni le jugement ne sont créateurs.
nLa politique, c’est l’art de consulter les gens sur ce à quoi ils n’entendent rien, et de les empêcher de s’occuper de ce qui les regarde car les mensonges et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion.
Nous sommes riches aussi de nos misères.
On est de son enfance comme on est d’un pays.
On n’est jamais content là où on est.
On ne connaît que les choses qu’on apprivoise.
On ne peut montrer le chemin à celui qui ne sait où aller.
On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.
On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser…
On va toujours, en fin de compte, vers où l’on pèse.
Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.
Pour convertir l’homme en soi, il convient non de l’amputer, mais de l’exprimer à lui-même, d’offrir un but à ses aspirations et un territoire à ses énergies.
Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés sur la même planète, équipage d’un même navire. Et s’il est bon que des civilisations s’opposent pour favoriser des synthèses nouvelles, il est monstrueux qu’elles se dévorent. 
Préparer l’avenir ce n’est que fonder le présent. Il n’est jamais que du présent à mettre en ordre. À quoi bon discuter cet héritage. L’avenir, tu n’as point à le prévoir mais à le permettre.
Quand nous prendrons conscience de notre rôle, même le plus effacé, alors seulement nous serons heureux. Alors seulement nous pourrons vivre en paix, car ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort.
Quand tu donnes tu perçois plus que tu ne donnes, car tu n’étais rien et tu deviens.
Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire.
Qui n’a pas su, qui n’a pas osé, à un moment donné  » risquer « , n’a pas le droit de se plaindre de la médiocrité de son existence.
Sache que l’hospitalité, la courtoisie et l’amitié sont rencontres de l’homme dans l’homme.
Seul le langage insuffisant oppose les hommes les uns aux autres.
Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis.
Si tu ne donnes plus, tu n’as rien donné.
Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l’entendre comme récompense et non comme but.
Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a… Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !
Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent.
Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé.
Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c’est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d’or. Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé ! Le blé qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé..
Un sourire est souvent l’essentiel. On est payé par un sourire. On est récompensé par un sourire.
Une civilisation repose sur ce qui est exigé des hommes, non sur ce qui leur est fourni.
Une démocratie doit être une fraternité ; sinon, c’est une imposture.
Voyez-vous dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions les suivent.