CHENONCEAU, le château des Dames

Le château actuel

La grande allée d’honneur menant au château est plantée de platanes sur plusieurs centaines de mètres. De chaque côté de l’allée d’honneur se trouve la ferme du XVIe siècle à droite (l’ensemble datant du XVIe siècle comprend les écuries de Catherine de Médicis, un potager et un atelier floral), le Labyrinthe et les Cariatides à gauche.

La paire de sphinx du XVIIIe siècle encadrant l’allée d’honneur installée par le comte René de Villeneuve.1280px-Château_de_Chenonceau_127

Vient ensuite l‘avant-cour du domaine. À droite et bordant l’avant-cour, le bâtiment des Dômes et le musée de Cires. Au centre, devant le château, la Cour d’Honneur avec la Tour des Marques. À gauche, la Chancellerie construite au XVIe siècle qui mène au Jardin de Diane.

Un espace dans la galerie des Dômes est dédié depuis le 14 juillet 2014, à l’hôpital militaire installé dans le monument au cours de la Première Guerre mondiale de 1914 à 1918.

On compte deux jardins principaux : celui de Diane de Poitiers et celui de Catherine de Médicis, situés de part et d’autre de la tour des Marques, vestige des fortifications précédant l’édification du château actuel.

9925825Le château présente deux parties :

  • Un donjon médiéval, la tour des Marques, élevé sur la rive droite du Cher qui fut remanié au XVIe siècle.
  • Un corps de logis Renaissance bâti sur la rivière elle-même, constituant l’essentiel du château.

800px-Château_de_Chenonceau_Plan.svg

1er/ 2ème étage
1 Chapelle 6 Vestibule / vestibule Catherine Briçonnet
2 Bibliothèque / cabinet d’estampes 7 Salon Louis XIV /Chambre à coucher de Gabrielle d’Estrées
3 Cabinet vert / cabinet d’estampes 8 Cage d’escalier
4 Chambre de Diane de Poitiers / Chambre à coucher de Catherine de Médicis 9 Salon François Ier / Chambre à coucher de César de Vendôme
5 Salle des gardes / Chambre des cinq reines 10 Galerie

L’entrée donne sur un vestibule central ouvrant sur quatre pièces de part et d’autre. D’un côté, une salle des Gardes, par laquelle on accède à une chapelle, la « chambre de Diane de Poitiers » et le « cabinet de travail de Catherine de Médicis ». De l’autre se trouve, un escalier donnant accès aux cuisines situées au sous-sol, la « chambre François Ier » et le « salon Louis XIV ». Au bout du vestibule, on accède à la galerie inférieure.1280px-ChateaudeChenonceauGalerie

L’escalier, à doubles volées droites, est accessible derrière une porte qui se situe au milieu du vestibule d’entrée.

Il permet d’accéder aux étages supérieurs s’ouvrant chacun sur un vestibule :

  • Le premier étage est constitué par le « vestibule Catherine Briçonnet », autour duquel se trouvent quatre chambres : « la chambre des Cinq Reines », la « chambre de Catherine de Médicis » (au-dessus de son cabinet vert), celle de César de Vendôme, et celle de Gabrielle d’Estrées. Au fond de ce vestibule, se trouve une porte donnant aux pièces situées au-dessus de la galerie.
  • Le second étage comporte, outre le vestibule, quatre pièces dont seule « la chambre de Louise de Lorraine » est visitable.

Les cuisines sont installées au sous-sol auquel on accède par un escalier situé entre la galerie et « la chambre de François Ier ». Aménagées dans les piles du moulin ayant précédé le château, elles sont composées de plusieurs salles, dont l’office, salle basse aux deux voûtes en croisées d’ogives comportant une cheminée, la plus grande du château. À côté se trouve le four à pain.

L’office dessert la salle à manger du personnel du château, la boucherie, ainsi que le garde-manger. Un pont se tient entre l’office et la cuisine. Un quai de débarquement permettant d’apporter directement des marchandises dans la cuisine.aaaaa

L’ensemble du domaine, propriété de la famille Menier, accueille annuellement 850 000 visiteurs, faisant de Chenonceau le monument historique privé le plus visité de France.