CHENONCEAU, le château des Dames

Il permet d’accéder aux étages supérieurs s’ouvrant chacun sur un vestibule :

  • Le premier étage est constitué par le « vestibule Catherine Briçonnet », autour duquel se trouvent quatre chambres : « la chambre des Cinq Reines », la « chambre de Catherine de Médicis » (au-dessus de son cabinet vert), celle de César de Vendôme, et celle de Gabrielle d’Estrées. Au fond de ce vestibule, se trouve une porte donnant aux pièces situées au-dessus de la galerie.
  • Le second étage comporte, outre le vestibule, quatre pièces dont seule « la chambre de Louise de Lorraine » est visitable.

Les cuisines sont installées au sous-sol auquel on accède par un escalier situé entre la galerie et « la chambre de François Ier ». Aménagées dans les piles du moulin ayant précédé le château, elles sont composées de plusieurs salles, dont l’office, salle basse aux deux voûtes en croisées d’ogives comportant une cheminée, la plus grande du château. À côté se trouve le four à pain.

L’office dessert la salle à manger du personnel du château, la boucherie, ainsi que le garde-manger. Un pont se tient entre l’office et la cuisine. Un quai de débarquement permettant d’apporter directement des marchandises dans la cuisine.aaaaa

L’ensemble du domaine, propriété de la famille Menier, accueille annuellement 850 000 visiteurs, faisant de Chenonceau le monument historique privé le plus visité de France.