LE MARAIS : un quartier historique dynamique et attachant

Les hauts lieux du Marais

La place des Vosges (place royale)

Le roi Henri IV concevra le plan des façades. L’édification sera réalisée par les particuliers auxquels seront concédés les lots : ainsi s’expliquent les différences visibles d’un hôtel à l’autre. Première place monumentale de la capitale utilisée pour les cérémonies officielles (mariage de Louis XIV et Marie-Thérèse d’Autriche), le square actuel date du XIXe siècle. Lors de son accession au pouvoir, Napoléon lui donnera le nom du premier département à jour de ses impôts à l’occasion de la remise en ordre des finances publiques…Einzug_des_Alvise_Mocenigo_in_Paris_1709.jpg

Le musée Carnavalet

Consacré à l’histoire de Paris, il propose un grand nombre de peintures d’époques de la capitale (port de Bercy, cimetière puis marché des Saints Innocents, ancien hôtel-Dieu, palais des tuileries, moulins de Montmartre…), des maquettes (Ile de la Cité avant son réaménagement par Haussmann, la bastille taillée dans une des pierres de l’édifice, l’hôtel de Sens avant sa rénovation…), des décors intérieurs d’hôtels particuliers datant des XVIIe siècle et XVIIIe siècle, l’époque faste du quartier du Marais.

Le quartier des Blancs-Manteaux

Autour du square Charles-Victor-Langlois, à l’emplacement de l’ancien cloître des Blancs-Manteaux, se trouvent l’église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux, l’espace culturel des Blancs-Manteaux  et le Théâtre des Blancs-Manteaux.

Le quartier des Archives nationales

Constitué des hôtels de Soubise et de Rohan-Strasbourg et des hôtels adjacents plus modestes, suite au réaménagement des Archives nationales, l’ensemble des jardins est désormais accessible au public. L’hôtel de Soubise datant de la fin du règne de Louis XIV a succédé à deux autres hôtels prestigieux : celui du connétable Olivier de Clisson, compagnon d’armes de Bertrand Du Guesclin, remplacé à la Renaissance par celui des ducs de Guise qui dirigèrent l’insurrection de la capitale contre Henri III en 1588.1920px-Hôtel_de_Soubise,_Paris_31_August_2009

L’hôtel de Rohan-Strasbourg doit accueillir les intérieurs de l’hôtel de la Chancellerie d’Orléans (aujourd’hui détruit) conservés par la banque de France dans ses réserves.Hôtel_de_Rohan,_garden_facade,_12-2017

Le quartier juif

Le sud du quartier, autour de la rue des Rosiers et de la rue Ferdinand Duval, accueille une importante communauté juive. C’est une tradition qui date du moyen-âge (juiverie de Saint-Bon) interrompue entre leur expulsion en 1394 et la Révolution. Différentes synagogues y sont construites (rue de Nazareth, rue des Tournelles, rue Malher).De la fin du XIXe siècle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, environ 110 000 juifs ashkénazes, fuyant la misère et les persécutions se sont installés autour de la rue des Rosiers, dans le quartier nommé le Pletzl. les plaques apposées sur les édifices du quartier gardent la mémoire des 25 000 personnes exterminées dans les camps nazis . Le Marais abrite le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) qui retrace notamment l’histoire de la population juive du quartier.As_du_falafel_Paris_Marais_Rue_des_rosiers.jpg

Le quartier chinois

Le nord-ouest du Marais abrite également une communauté chinoise originaire de Wenzhou ainsi que  l’église chinoise de Paris . Durant la Première Guerre mondiale, à la demande de la France, la Chine avait fait venir plusieurs milliers de ses ressortissants, à la condition expresse qu’ils ne participent pas directement aux combats. Établis initialement à l’ilot Chalon près de la gare de Lyon, certains sont restés pour s’installer autour de la rue au Maire.

Le quartier des galeries

De nombreuses galeries d’art se sont installées dans le Marais depuis l’ouverture du Musée Picasso en 1985.

Le quartier homosexuel

Depuis les années 1980, le quartier a vu le renforcement d’une communauté homosexuelle (ou gay) autour de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, à travers la fréquentation de bars, restaurants, librairies, magasins de vêtements et l’acquisition de biens immobiliers.

Le quartier des horlogers

C’est le quartier parisien des fournisseurs de matériel d’horlogerie, des réparateurs-artisans en pendulerie. Depuis le début du XIXe siècle, ils sont situés majoritairement autour du square du Temple, ainsi que dans les rues avoisinantes.

Sites et monuments remarquables

Le Marais comporte en outre :

  • Le musée Picasso,1920px-Hôtel_Salé.JPG
  • Le cloître et église des Billettes,1024px-Rue_des_Archives-Eglise_des_Billettes.JPG
  • L’église Saint-Paul–Saint-Louis,
  • La maison de Nicolas Flamel et de son épouse Pernelle, au 51 rue de Montmorency : construite en 1407 pour accueillir les pauvres, elle est considérée comme la plus ancienne demeure de Paris.800px-Paris-Auberge-Flamel.JPG
  • La maison d’Ourscamp, siège de l’association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique, au 44-46 rue François Miron : construite vers 1585 sur un cellier gothique cistercien de 1250, elle est actuellement en cours de restauration. P1260314_Paris_IV_rue_Francois-Miron_n44-46_rwk
  • Le marché des Enfants-Rouges,
  • le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).

Quartier historique et culturel préservé, le Marais constitue un des quartiers les plus dynamiques et attachants de la capitale, haut lieu de la diversité.