CLIMATISATION : les dangers pour le climat, les alternatives naturelles et les gestes simples

Les alternatives de climatisation naturelle

Il existe de nombreuses possibilités de climatisation naturelle faisant appel à un savoir ancestral négligé ou à des innovations technologiques.

Conçues avec des parois de pierres épaisses, comportant peu d’ouvertures et des volets de types persiennes, bénéficiant des ombres portées de l’immeuble voisin (ruelles très étroites), disposant d’un patio intérieur avec un bassin rafraichissant, les constructions anciennes permettaient d’offrir une réelle fraîcheur en été ! 

Les préalables à toute climatisation naturelle, bien que difficiles à obtenir dans les ilots urbains actuels, sont souvent réalisables dans une maison : 

  • une très bonne isolation thermique (murs épais en pierre, doubles vitrage…);
  • une très bonne protection solaire (filtres solaires, stores, végétation, ombres portées, stores, auvents…);
  • une bonne conception intérieure (pièces traversantes, hauteur de plafond,…);
  • une bonne inertie thermique des murs et dalles intérieures (isolation extérieure: couleur des terrasses et des murs, tenir compte des vents dominants et de l’orientation )
  • une faible consommation de chaleur par les appareils électriques  : éclairage basse consommation, appareils ménagers classes A ou A+, extinction des veilles (ordinateurs, télévision…).

Il existe différentes techniques de climatisation naturelles innovantes :

  • La bio-climatisation ou Rafraîchisseur d’Air Évaporatif (RAE) est une alternative intéressante aux systèmes de climatisation classique. L’appareil de climatisation utilise l’évaporation de l’eau pour rafraîchir l’air de manière naturelle et baisser la température (le rafraîchisseur d’air fait passer l’air chaud à travers un filtre humidifié, et diffuse l’air froid dans la pièce).Ce système, nécessitant un air sec, permet d’atteindre une baisse des température de 2 à 4 ° C et coute de 70 et 200€ pour une pièce de taille moyenne, sans compter les économies d’énergie en raison du bon rendement de l’appareil.clim2
  • La climatisation solaire peut être un excellent moyen de rafraîchir l’intérieur d’une maison.Le principe est de récupérer l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques pour alimenter le système de climatisation par effet thermique et vortex, par dessiccation, par absorption et par adsorption. La climatisation solaire présente de nombreux avantages, tels que le production d’air frais grâce aux rayons du soleil (inépuisables et aigris), l’absence de gaz réfrigérant nocif ou encore la basse consommation d’électricité. Elle permet de faire diminuer la température de 3 à 4° C environ. La climatisation solaire reste néanmoins couteuse et non adaptée pour des appartements.climatiseur solaire
  • Le puits canadien ou provençal, bien connu des anciens, repose sur un système simple : il s’agit d’utiliser la fraîcheur du sol pour refroidir la maison. La différence de température entre l’air extérieur et la sol dépasse souvent 10° C. Le principe consiste à enterrer des tuyaux à 1,5m ou 2m de profondeur pour y faire passer l’air qui rentre dans la maison pour l’aérer et la rafraîchir. Le même principe est utilisé l’hiver pour réchauffer l’intérieur en se servant de la chaleur de la terre. Ce système de climatisation naturelle est très bon marché. En revanche, son efficacité est régulièrement remise en cause.clim1

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous