CLIMATISATION : les dangers pour le climat, les alternatives naturelles et les gestes simples

Les gestes simples 

  • Aérer la nuit pour faire rentrer l’air plus frais et rafraîchir les murs et l’intérieur. Dans le cas d’une maison à étage, ouvrir les fenêtres pour faire monter l’air chaud. Fermer les fenêtres tôt le matin, avant le lever du soleil.
  • Fermer les volets, les stores ou les croiser durant la journée. Il s’agit de ne pas laisser entrer les rayons du soleil. 
  • Couvrir la façade, les balcons et les terrasses de plantes. Les plantes telles que la vigne vierge ou autre plante grimpante contribuent à rafraîchir l’air par l’évaporation. Des végétaux à larges feuilles, comme certaines variétés de ficus, accentuent le phénomène d’évapotranspiration.
  • Utiliser l’eau. Les Égyptiens plaçaient des amphores remplies d’eau devant les entrées pour rafraîchir l’air. En s’évaporant, l’eau rafraîchit l’air (gain de 10 °C dans la zone d’échange). Disposer des récipients d’eau devant les entrées ou arroser les terrasses reste néanmoins consommateur d’eau.
  • Étendre un drap humide devant les fenêtres. 
  • Planter des arbres à feuilles caduques devant la maison pour la protéger des rayons du soleil et faire de l’ombre. 
  • Limiter les cuissons longues à la poêle ou au four en préférant des salades ou des aliments froids. 
  • Ne pas faire fonctionner les lampes halogènes, préférer des ampoules basse consommation. Veiller à mettre à l’arrêt tous les appareils en mode veille et les dépoussiérer fréquemment.
  • Placer des glaçons (bouteille d’eau mise au congélateur) devant son ventilateur ou dans la pièce à refroidir. Un mélange glace pilée-sel de cuisine permet d’obtenir encore plus de froid :
    • Mélanger rapidement ¾ de glace pilée et ¼ de sel ;
    • Attendre 5 min en mélangeant de temps en temps.
    • Placer le mélange dans la pièce à refroidir.

depliant_canicule_2013-1-1024x724.jpg

Mais aussi :

  • Boire chaud pour adapter son corps à la température extérieure.
  • Éviter le café et l’alcool, qui déshydratent, et les sodas ou jus de fruits industriels qui créent une sensation de soif.
  • À proscrire les douches froides à répétition qui soulagent sur le moment, mais qui empêchent le corps de s’adapter à la température ambiante. Préférer les brumisateurs, rafraîchissants et hydratants.
  • Porter des vêtements amples et légers.
  • Éviter les activités sportives trop intenses aux moments les plus chauds de la journée. (À partir de 30 °C, trop bouger devient dangereux : une insolation ou un coup de chaleur sont vite arrivés).

Le paradoxe des climatiseurs réfrigérants actuels est de refroidir les intérieurs, mais de réchauffer l’extérieur et d’enclencher un véritable cercle vicieux. Seules des innovations technologiques permettant de garantir une climatisation neutre sur le plan environnemental, l’adoption de techniques de climatisation naturelles oubliées et l’adaptation à un environnement plus chaud sont de nature à ne pas amplifier le réchauffement climatique.