FABLES DE LA FONTAINE : MORALES (V/V)

Trésor (le) et les deux Hommes (IX, 16)L’avare rarement finit ses jours sans pleurs :
Il a le moins de part au trésor qu’il enserre,
Thésaurisant pour les voleurs,
Pour ses parents, ou pour la terre.
Tribut envoyé par les Animaux à Alexandre (IV, 12)Cette fable montre comment les petits sont obligés de s’incliner devant la force ; de plus, s’en plaindre auprès d’une autre force ne servirait à rien, car :………………………………………
c’eût été Lion contre Lion ;
Et le proverbe dit :
Corsaires à Corsaires
L’un l’autre s’attaquant, ne font pas leurs affaires.
Vautours (les) et les Pigeons (VII, 8)Tenez toujours divisés les méchants ;
La sûreté du reste de la terre
Dépend de là : semez entre eux la guerre,
Ou vous n’aurez avec eux nulle paix.
Vieillard (le) et l’Ane (VI, 8)
Notre ennemi, c’est notre maître : 
Je vous le dis en bon françois ;
Vieillard (le) et les trois Jeunes Hommes (XI, 8)
Pas de morale exprimée dans cette fable dans laquelle La Fontaine nous conte l’histoire d’un vieillard faisant des projets d’avenir (il faisait des plantations), méprisés par trois jeunes du voisinage… qui moururent les premiers ! La fable montre que la mort nous guette à tout âge. ………………………………………….Est-il aucun moment
Qui vous puisse assurer d’un second seulement ?
 
Vieillard (le) et ses Enfants (IV, 18)Toute puissance est faible, à moins que d’être unie.
Vieille (la) et les deux Servantes (V, 6)
C’est ainsi que le plus souvent,
Quand on pense sortir d’une mauvaise affaire,
On s’enfonce encore plus avant
Vieux (le) Chat et la Jeune Souris (XII, 5)La jeunesse se flatte, et croit tout obtenir 
La vieillesse est impitoyable
Villageois (le) et le Serpent (VI, 13)Il est bon d’être charitable :
Mais envers qui, c’est là le point. 
Quant aux ingrats, il n’en est point 
Qui ne meure enfin misérable.
Voleurs (les) et l’Ane (I, 13)Deux voleurs se battaient pour un âne, qui fut enlevé pendant ce temps par un troisième voleur .
La leçon de la fable est que la mésentente est toujours néfaste.
Il faut la mettre en relation avec la complexité des problèmes politiques de l’Europe centrale.