TIMIDITÉ : comment l’apprivoiser et en faire une force

Comment dépasser sa timidité ?

Tout d’abord, il s’agit d’en prendre conscience, d’analyser ses peurs, de se raisonner, de relativiser et de relancer l’estime de soi:

  • Accepter et assumer sa timidité, « ne plus en avoir peur » :
    • Identifier les situations intimidantes : prendre conscience des idées et des appréhensions négatives et des perceptions erronées,
    • Analyser ses échecs et relativiser, dépasser ses complexes et ses défauts. 
  • Se faire confiance, accroitre l’estime de soi-même, pour être en phase avec soi-même, être plus à l’aise et ne pas se sentir inférieur à autrui, 
  • Accepter les compliments pour favoriser l’affirmation de soi,
  • S’affranchir du regard de l’autre : ne plus autoriser l’autre à manipuler, à décider pour soi,
  • Anticiper et se préparer de façon adéquate, apprendre à mettre en place de nouveaux comportements adaptés à ces situations,
  • Se fixer des objectifs et se donner les moyens de les atteindre.

Le passage graduel à l’action va permettre de maîtriser ses émotions et de modifier ses pensées négatives.  

Il existe différents moyens d’enclencher ce cercle vertueux du renforcement de la confiance en soi :

  • S’engager dans une activité de groupe (sport collectif),
  • S’intéresser aux autres (bénévolat),
  • Apprendre à respirer et à se relaxer (yoga),
  • S’exercer à positiver et à relativiser (méditation),
  • Faire l’apprentissage de l’expression publique, du jeu (théâtre),
  • Affronter de façon graduelle les situations intimidantes (un peu plus à chaque fois) : ne plus fuir les responsabilités, les discours en public, les prises d’initiatives, les rencontres, les situations nouvelles,
  • Développer tout ce qui était interdit par manque de confiance en soi: le culot, la curiosité, la créativité, le courage, le goût de l’aventure.

Les petites maladresses liées à l’inexpérience seront vite compensées par des peurs vaincues et des réussites qui stimuleront cette démarche positive d’affirmation de soi.

Pour les personnes les plus en difficulté, consulter un thérapeute et engager une thérapie comportementale individuelle ou de groupe peuvent-être clé pour mieux maîtriser ses émotions, raisonner ses peurs, modifier ses pensées et regagner de la confiance en soi.

L’enjeu de se jouer de sa timidité est bien de s’épanouir et de valoriser des qualités intellectuelles et émotionnelles (sensibilité, empathie, créativité, modération,…) de plus en plus recherchées par les entreprises et la société.

Laisser un commentaire