Qu’est-ce que la SOPHROLOGIE ?

Sophrologie, position du lotus
La sophrologie est utilisée par nombre de sportifs de haut niveau et de chefs d’entreprise de renom pour gérer leur stress et améliorer leur niveau de performance.
Que recouvre cette discipline ?
Fondée en 1960 par le neuropsychiatre A.Caycedo, cette « science humaine » a pour but « de développer une conscience sereine et harmonieuse ».
Elle s’appuie sur quelques principes fondamentaux : 
– « La prise de conscience de son corps » qui passe par le développement d’une représentation mentale de son corps et une attention particulière portée à ses sensations ;
– « La somatisation positive » qui encourage les actions positives dirigées vers son corps et son mental, en activant de façon répétée des images positives du passé, du présent et dans l’avenir ;
– « L’ancrage dans la réalité » qui favorise une vision réaliste des choses permettant une meilleure efficacité ;
– « La construction d’un projet de vie plus harmonieux en lien avec nos valeurs personnelles profondes ».
Selon la fille du fondateur de la sophrologie dite caycédienne, c’est « un entraînement psychophysique de la conscience, basé sur la perception positive de notre monde intérieur ainsi que sur une relation positive avec le monde extérieur ».
Sur un plan pratique, elle recourt à un ensemble de techniques orientales de méditation et de yoga et à des méthodes de relaxation occidentales. Elle repose sur la maîtrise de la respiration, la relaxation musculaire, la concentration, la visualisation et le développement d’une attitude mentale positive.
Le sophrologue n’est pas un thérapeute, mais un « passeur », un égal de celui qui fait appel à lui, un » guide » qui va s’adapter à son client et lui proposer les techniques les plus adaptées pour « développer son intelligence corporelle et émotionnelle ».
Selon les sophrologues, la recherche d’une vie plus épanouie, plus ancrée dans le réel, consciente de son corps et développant une attitude positive d’esprit permettrait une meilleure adaptabilité aux situations génératrices de stress et d’anxiété et améliorerait la performance physique et mentale.
En France, la sophrologie n’est pas reconnue par le code de santé publique. Le métier de sophrologue n’est pas réglementé, son exercice est libre et il n’est pas demandé au sophrologue de compétences médicales, psychologiques ou thérapeutiques particulières. De fait, il ne peut effectuer aucun acte médical (diagnostic, thérapie ou prescription médicamenteuse). Sur un plan scientifique, cette pratique thérapeutique alternative est d’ailleurs contestée.
En savoir plus:
Contre:
Pour:
Publicités