ET SI ON UTILISAIT PLUS D’EXPRESSIONS FRANÇAISES ? 120 expressions à connaître (2/4) !

expressions françaises

La langue française est riche de nombreuses expressions, remontant pour certaines à des temps anciens, qui, utilisées correctement, enrichissent l’expression écrite et également orale. Ces expressions existent souvent dans d’autres langues sous des formulations proches ou différentes.

EXPRESSION SIGNIFICATION
La bouteille à l’encre Situation embrouillée, peu claire. Problème insoluble.
La cheville ouvrière Personnage principal, agent essentiel autour duquel s’organise et fonctionne une entreprise.
La corne d’abondance Le symbole de l’abondance. Une source de richesses inépuisables.
La critique est aisée, mais l’art est difficile Il est très facile de critiquer ce que font les autres, autrement plus difficile de réaliser quelque chose.
La croix et la bannière De grandes complications ou difficultés.
La montagne accouche d’une souris Par rapport aux attentes ou à l’ambition d’un projet, résultat extrêmement décevant.
La paille et la poutre Les défauts d’autrui qu’on perçoit comme gênants, tout en ignorant les siens propres.
La part du lion La plus grosse part.
La partie cachée / immergée de l’iceberg Dans un problème, une situation, ce qui est à la fois caché et beaucoup plus important que ce qui est visible.
La perfide Albion L’Angleterre
La politique de l’autruche Le fait d’ignorer volontairement le danger ou l’échec probable.
La portion congrue Des ressources minimes, insuffisantes.
La quadrature du cercle Un problème impossible à résoudre. Un projet irréalisable.
La réponse du berger à la bergère La réponse qui clôt la discussion, sans possibilité d’y revenir. Le dernier mot. Une manière de rendre à quelqu’un la pareille.
La substantifique moelle Ce qu’il y a de meilleur, de plus précieux ou de plus profond. Le sens caché.
La tentation de Venise La tentation de se consacrer à autre chose, de changer de vie.
Lâcher la proie pour l’ombre Abandonner quelque chose de palpable, de réel pour quelque chose d’hypothétique, une espérance vaine.
Larmes de crocodile Larmes feintes destinées à émouvoir et tromper l’entourage.
Le (petit) doigt sur la couture du pantalon En manifestant du respect ou de la soumission.
Le défaut de la cuirasse Le point faible, le point sensible (de quelque chose ou de quelqu’un).
Le diable est dans les détails Il ne faut jamais négliger les détails, car ils peuvent être source de désagréments importants.
Le droit d’inventaire Le droit d’établir, à propos d’une chose passée, une liste de ce qui a été positif et négatif.
Le fer de lance Partie avancée et offensive d’un dispositif militaire. Partie d’un dispositif qui agit directement et efficacement contre un adversaire. Ce qui, dans un ensemble, est le plus dynamique, le plus important.
Le fin du fin Ce qu’il y a de mieux dans le genre. 
Le pot au noir Zone océanique peu appréciée des marins en raison des conditions météorologiques qui y règnent.
Le revers de la médaille Le côté déplaisant, désagréable, d’une chose ou d’une personne qui paraissait d’abord agréable, belle, attirante.
Le rocher de Sisyphe Un travail difficile, toujours recommencé, interminable.
Le supplice de Tantale La frustration d’une personne qui voit ses désirs toujours sur le point d’être réalisés, mais dont les espoirs sont à chaque fois déçus.
Le tonneau des Danaïdes Une tâche sans fin, un travail à recommencer sans cesse. Un compte en banque constamment vidé de son contenu par quelqu’un de très dépensier.
Le ventre mou Le point faible, de moindre résistance de quelqu’un, d’une organisation, de quelque chose.
Les chiens aboient et la caravane passe Formule employée lorsqu’on est sûr de soi et qu’on dédaigne les obstacles que d’autres cherchent à mettre sur notre chemin. Lorsqu’on fait semblant de ne pas être atteint par une insulte ou une critique quelconque.
Les délices de Capoue Le plaisir de l’immédiat, la satisfaction de l’instant préférés à la mise en oeuvre de projets plus profitables à terme. Le choix de la facilité au détriment de l’efficacité ou de la durabilité.
Les moutons de Panurge Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.
Les tenants et les aboutissants La totalité des informations, circonstances ou détails liés à une affaire ou à un dossier. Ce qui a justifié, a été à l’origine (de quelque chose).
Les vaches maigres / les vaches grasses La pénurie / l’abondance.
Long comme un jour sans pain Très long, interminable. Ennuyeux.
Manger à tous les râteliers Profiter de toutes les situations possibles, sans scrupules. Piocher sans hésiter dans tout ce qui peut être bénéfique.
Manger son pain blanc en / le premier Passer d’un état heureux à un autre qui ne l’est pas.
Marquer d’une pierre blanche Noter une date, un évènement positif de manière à s’en souvenir longtemps.
Ménager la chèvre et le chou Ménager des intérêts contradictoires.
Mesurer à l’aune de… Juger d’après…Estimer par comparaison avec…
Mettre (quelqu’un, un pays, une région, un peuple) en coupes réglées Dominer et exploiter quelqu’un ou une collectivité.
Mettre / garder sous le boisseau Cacher la vérité. Garder un secret.
Mettre à l’encan Vendre au rabais ou aux enchères des biens dont on ne souhaite pas réellement se débarrasser. Proposer au plus offrant.
Mettre à l’index Signaler une chose ou une personne comme dangereuse. Exclure, condamner.
Mettre en boîte Se moquer de quelqu’un, de sa naïveté. L’énerver.
Mettre la charrue avant (devant) les boeufs Faire les choses à l’envers ou dans le désordre. Aller trop vite en besogne.
Mettre la main à la pâte Participer au travail, à ce qu’il y a à faire.
Mettre le doigt dans l’engrenage Être entraîné dans un enchainement de situations, généralement désagréables, auquel on ne peut échapper. Se lancer imprudemment dans une action dont les conséquences seront néfastes, sans pouvoir s’en sortir.
Mettre le feu aux poudres Déclencher des réactions violentes ou des sentiments violents. Aggraver une situation.
Mettre le holà Faire cesser une querelle, une bataille. Mettre fin ou mettre bon ordre à quelque chose.
Mettre les bouchées doubles Aller plus vite, accélérer une action. Précipiter l’accomplissement de quelque chose.
Mettre les pieds dans le plat Aborder une question délicate avec une franchise brutale. Commettre une bévue grossière, un grave impair, une indiscrétion impardonnable.
Mettre sur la sellette Soumettre quelqu’un à un interrogatoire serré. L’exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères. Lui faire avouer des choses qu’il voulait tenir secrètes.
Mettre sur un piédestal / Tomber de son piédestal Vouer une grande admiration / Perdre son prestige.
Mi-figue, mi-raisin D’un air à la fois satisfait et mécontent, ou à la fois sérieux et en plaisantant.
Miroir aux alouettes Piège, leurre, dispositif trompeur.
Monter au pinacle Parvenir à la situation la plus élevée, en termes de responsabilités, de compétences, de hiérarchie.
Monter sur ses grands chevaux S’emporter, se mettre en colère. Prendre de haut.
Montrer patte blanche Donner un signe de reconnaissance, une autorisation pour pouvoir entrer dans un lieu ou participer à une assemblée.
Nager entre deux eaux Manoeuvrer entre deux partis, sans se compromettre. Refuser de s’engager.
Né dans la pourpre Héritier royal. Héritier d’une famille puissante et/ou riche.
Ne pas avoir inventé l’eau tiède (chaude) / le fil à couper le beurre Ne pas être très intelligent. Être très naïf ou être borné.
Ne pas avoir les yeux en face des trous Ne pas voir quelque chose de bien visible. Ne pas être bien réveillé.
Ne pas bouger (changer) d’un iota Ne pas bouger (changer).
Ne pas être dans son assiette Ne pas être dans son état normal, physiquement et/ou moralement.
Ne pas faire dans la dentelle Faire quelque chose sans délicatesse, sans raffinement.
Ne pas lésiner sur les moyens Faire tout ce qu’il faut / tout ce qui est nécessaire pour obtenir satisfaction / arriver à son but.
Ne pas mâcher ses mots Parler franchement. S’exprimer sans ménagement.
Ne pas pouvoir être (à la fois) au four et au moulin Ne pas pouvoir être partout à la fois. Ne pas pouvoir faire plusieurs choses en même temps.
Ne pas tarir d’éloges Être très élogieux.
Ne pas y aller avec le dos de la cuillère Agir sans modération. Faire les choses carrément.
Ne pas y aller de main morte Frapper violemment. Agir, intervenir brutalement, sans retenue.
Ne pas y aller par quatre chemins Aller droit au but, sans user de moyens détournés. Agir sans détour.
Ne tirez pas sur le pianiste ! Soyez indulgent envers une personne qui est de bonne volonté ! N’accusez / n’agressez pas un lampiste au lieu du véritable responsable !
Ni fait, ni à faire Mal fait, bâclé.
Niveler par le bas Amener différentes choses à un niveau commun sans aucune ambition. Viser le minimum, le choix médiocre.
Nourri dans le / élévé au / faire partie du / être un enfant du sérail Se dit d’une personne qui n’ignore rien, qui a une longue expérience d’un certain milieu, d’un corps constitué.
Nous n’avons pas gardé les cochons ensemble ! Votre familiarité est inacceptable !
Noyer le poisson Créer la confusion, embrouiller les choses pour éluder une question, donner le change. Noyer (quelqu’un) sous un flot de paroles de manière à l’étourdir.
Nul n’est prophète en son pays Il est plus difficile d’être apprécié ou reconnu chez soi qu’à l’étranger. Les talents de quelqu’un ne sont jamais assez reconnus par les siens.
Oeil pour oeil, dent pour dent / Loi du talion Formule exprimant un esprit de vengeance ou un besoin de punition : le coupable doit subir le même dommage que celui qu’il a fait subir à sa victime.
On lui donnerait le bon Dieu sans confession Il a un visage innocent, une apparence d’honnêteté. On peut lui faire confiance, compte tenu de son apparence.
On ne peut à la fois être juge et partie On ne peut pas juger avec équité ses propres fautes. On ne peut avoir un pouvoir de décision dans une affaire où l’on a des intérêts personnels.
Oter / retirer une épine du pied Délivrer d’une contrariété. Tirer d’embarras.
Ouvrir / fermer le ban Produire un roulement de tambour ou une sonnerie de clairon qui marque le commencement ou la fin d’une proclamation, d’une cérémonie, d’une remise de décorations…Ouvrir ou fermer une manifestation comme un séminaire, un salon, une exposition…
Par acquit de conscience Pour n’avoir rien à se reprocher/ éliminer d’éventuels scrupules.
Par monts et par vaux Un peu partout, de tous côtés.
Par-dessus la jambe Avec désinvolture, de façon peu consciencieuse.
Paris vaut bien une messe Formule qui s’utilise généralement lorsque, pour obtenir un avantage important, on consent un petit sacrifice.
Pas piqué des vers / hannetons Parfait, excellent, exceptionnel, très réussi, formidable…Bien conservé, intact.
Passer (sauter) du coq à l’âne Dans une discussion ou un écrit, passer brutalement d’un sujet à un autre, sans transition ni liaison. Tenir des propos incohérents.
Passer sous les fourches caudines Lorsqu’on est vaincu, être contraint d’accepter des conditions humiliantes ou ruineuses. Subir une cuisante humiliation.
Payer au lance-pierres Sous-payer.
Perdre son latin Ne plus rien comprendre à quelque chose.
Peu ou prou Plus ou moins.
Piquer un fard Rougir brusquement.
Pleurer comme une madeleine Pleurer abondamment.
Porter aux nues Manifester un grand enthousiasme pour…Admirer. Attribuer des mérites excessifs, surestimer.
Porter sur les fonts baptismaux Lancer, mettre en œuvre, faire connaître quelque chose qui existait déjà mais qui était inconnu du grand public.
Pot aux roses Secret, mystère, réalité bien cachée.
Pousser des cris d’orfraie Hurler, pousser des cris stridents (souvent sans réelle justification, avec une certaine disproportion entre l’acte et la réaction). Protester violemment.
Prendre des vessies pour des lanternes Se faire des illusions grossières sur des choses ou des gens. Se tromper lourdement dans ses appréciations.
Prendre la lune avec les dents Tenter l’impossible.
Prendre la mouche Se fâcher, s’énerver brusquement, souvent pour une raison futile.
Prendre le contrepied / À contrepied Faire le contraire / En sens contraire
Prendre le mors aux dents Se laisser aller à la colère. Se mettre soudainement et avec énergie à un travail, à une entreprise…
Prendre le taureau par les cornes S’attaquer à une difficulté avec détermination.
Presser quelqu’un comme un citron L’exploiter complètement.
Promettre monts et merveilles Promettre des avantages considérables, des choses admirables, étonnantes.
Qui paye ses dettes s’enrichit Ce proverbe est une incitation de ne pas laisser durer ses dettes.
Qui trop embrasse mal étreint Qui entreprend trop de choses à la fois court à l’échec.
Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage Tout prétexte est bon quand on veut se débarrasser de quelqu’un ou de quelque chose. On invente des torts à ceux qu’on veut sanctionner ou éliminer.
Remettre aux calendes grecques Remettre à une date qui n’existe pas, donc qui n’arrivera jamais.
Remuer / tourner le couteau dans la plaie Réveiller, entretenir une souffrance morale.
Reprendre du poil de la bête Aller mieux après avoir été très malade. Reprendre l’avantage sur un adversaire après avoir été en situation de faiblesse.
Rire à gorge déployée Rire aux éclats, très fort.
Rire sous cape Rire ou se réjouir sans le montrer.
Rouler quelqu’un dans la farine Duper quelqu’un, lui mentir.
Ruer dans les brancards Se révolter, se rebiffer. Refuser de continuer un travail.
S’attirer les foudres (de quelqu’un) S’attirer des reproches, une condamnation.

Aller plus loin:

ET SI ON UTILISAIT PLUS D’EXPRESSIONS FRANÇAISES ? 120 expressions à connaître (1/4) !

ET SI ON UTILISAIT PLUS D’EXPRESSIONS FRANÇAISES ? 120 expressions à connaître (3/4) !

ET SI ON UTILISAIT PLUS D’EXPRESSIONS FRANÇAISES ? 120 expressions à connaître (4/4) !

Publicités