ET SI ON UTILISAIT PLUS D’EXPRESSIONS FRANÇAISES ? 120 expressions à connaître (2/4) !

expressions françaises

La langue française est riche de nombreuses expressions, remontant pour certaines à des temps anciens, qui, utilisées correctement, enrichissent l’expression écrite et également orale. Ces expressions existent souvent dans d’autres langues sous des formulations proches ou différentes.

EXPRESSION SIGNIFICATION
La bouteille à l’encre Situation embrouillée, peu claire. Problème insoluble.
La cheville ouvrière Personnage principal, agent essentiel autour duquel s’organise et fonctionne une entreprise.
La corne d’abondance Le symbole de l’abondance. Une source de richesses inépuisables.
La critique est aisée, mais l’art est difficile Il est très facile de critiquer ce que font les autres, autrement plus difficile de réaliser quelque chose.
La croix et la bannière De grandes complications ou difficultés.
La montagne accouche d’une souris Par rapport aux attentes ou à l’ambition d’un projet, résultat extrêmement décevant.
La paille et la poutre Les défauts d’autrui qu’on perçoit comme gênants, tout en ignorant les siens propres.
La part du lion La plus grosse part.
La partie cachée / immergée de l’iceberg Dans un problème, une situation, ce qui est à la fois caché et beaucoup plus important que ce qui est visible.
La perfide Albion L’Angleterre
La politique de l’autruche Le fait d’ignorer volontairement le danger ou l’échec probable.
La portion congrue Des ressources minimes, insuffisantes.
La quadrature du cercle Un problème impossible à résoudre. Un projet irréalisable.
La réponse du berger à la bergère La réponse qui clôt la discussion, sans possibilité d’y revenir. Le dernier mot. Une manière de rendre à quelqu’un la pareille.
La substantifique moelle Ce qu’il y a de meilleur, de plus précieux ou de plus profond. Le sens caché.
La tentation de Venise La tentation de se consacrer à autre chose, de changer de vie.
Lâcher la proie pour l’ombre Abandonner quelque chose de palpable, de réel pour quelque chose d’hypothétique, une espérance vaine.
Larmes de crocodile Larmes feintes destinées à émouvoir et tromper l’entourage.
Le (petit) doigt sur la couture du pantalon En manifestant du respect ou de la soumission.
Le défaut de la cuirasse Le point faible, le point sensible (de quelque chose ou de quelqu’un).
Le diable est dans les détails Il ne faut jamais négliger les détails, car ils peuvent être source de désagréments importants.
Le droit d’inventaire Le droit d’établir, à propos d’une chose passée, une liste de ce qui a été positif et négatif.
Le fer de lance Partie avancée et offensive d’un dispositif militaire. Partie d’un dispositif qui agit directement et efficacement contre un adversaire. Ce qui, dans un ensemble, est le plus dynamique, le plus important.
Le fin du fin Ce qu’il y a de mieux dans le genre. 
Le pot au noir Zone océanique peu appréciée des marins en raison des conditions météorologiques qui y règnent.
Le revers de la médaille Le côté déplaisant, désagréable, d’une chose ou d’une personne qui paraissait d’abord agréable, belle, attirante.
Le rocher de Sisyphe Un travail difficile, toujours recommencé, interminable.
Le supplice de Tantale La frustration d’une personne qui voit ses désirs toujours sur le point d’être réalisés, mais dont les espoirs sont à chaque fois déçus.
Le tonneau des Danaïdes Une tâche sans fin, un travail à recommencer sans cesse. Un compte en banque constamment vidé de son contenu par quelqu’un de très dépensier.
Le ventre mou Le point faible, de moindre résistance de quelqu’un, d’une organisation, de quelque chose.
Les chiens aboient et la caravane passe Formule employée lorsqu’on est sûr de soi et qu’on dédaigne les obstacles que d’autres cherchent à mettre sur notre chemin. Lorsqu’on fait semblant de ne pas être atteint par une insulte ou une critique quelconque.
Les délices de Capoue Le plaisir de l’immédiat, la satisfaction de l’instant préférés à la mise en œuvre de projets plus profitables à terme. Le choix de la facilité au détriment de l’efficacité ou de la durabilité.
Les moutons de Panurge Se comporter comme des moutons de Panurge, c’est faire la même chose que les autres, suivre une mode, se conformer à une idée dominante, en éliminant tout sens critique.
Les tenants et les aboutissants La totalité des informations, circonstances ou détails liés à une affaire ou à un dossier. Ce qui a justifié, a été à l’origine (de quelque chose).
Les vaches maigres / les vaches grasses La pénurie / l’abondance.
Long comme un jour sans pain Très long, interminable. Ennuyeux.
Manger à tous les râteliers Profiter de toutes les situations possibles, sans scrupules. Piocher sans hésiter dans tout ce qui peut être bénéfique.
Manger son pain blanc en / le premier Passer d’un état heureux à un autre qui ne l’est pas.
Marquer d’une pierre blanche Noter une date, un évènement positif de manière à s’en souvenir longtemps.
Ménager la chèvre et le chou Ménager des intérêts contradictoires.
Mesurer à l’aune de… Juger d’après…Estimer par comparaison avec…

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous