SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUELE DRAPEAU TRICOLORE : origines, signification et respect

drapeau français

Le drapeau tricolore est un symbole de la République française Il est reconnu par la constitution française comme l’emblème national de la République.

Quelles en sont l’origine et la signification ?

La réunion des trois couleurs est l’héritage de la Révolution française. Lors de la prise de la Bastille par le peuple le 14 juillet 1789, le blanc à été ajouté au bleu de la cocarde et au rouge que portaient les insurgés parisiens.

Avant d’être drapeau, le tricolore fut d’abord cocarde. Dans ses Mémoires, La Fayette, raconte que, trois jours après la prise de la Bastille, il obligea Louis XVI se rendant à l’hôtel de ville de Paris à porter la cocarde tricolore.

En entourant le BLANC, par le BLEU et le ROUGE, les révolutionnaires souhaitaient rappeler au roi qu’il ne décidait plus tout seul et que les Français voulaient rester unis ! Le principe fondamental était le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Le drapeau tricolore symbolisait « l’alliance auguste et éternelle entre le monarque et le peuple ».

Par la suite, les trois couleurs furent systématiquement utilisées ensemble : le blanc, couleur du royaume de France, entouré du bleu et du rouge, couleurs de la ville de Paris, pour symboliser l’unité.

A l’automne 1790, l’Assemblée constituante décida que les vaisseaux de guerre et les navires de commerce français devaient porter un pavillon avec trois bandes verticales :  » rouge près de la hampe, blanc au centre (cette bande étant plus large que les autres), et enfin bleu ».

Le sens vertical des couleurs s’est peu à peu imposé. En effet, depuis près d’un siècle, le pavillon néerlandais aux couleurs rouge, blanc, et bleu disposées à l’horizontale  flottaient sur toutes les mers.

Le drapeau tricolore ne va prendre sa forme définitive que le 15 février 1794 ou 27 pluviôse de l’an II lorsque la Convention nationale va décréter que le pavillon national « sera formé des trois couleurs nationales, disposées en bandes verticalement, de manière que le bleu soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu et le rouge flottant dans les airs ».

La légende veut que ce soit le peintre Louis David qui ait choisi l’ordre des couleurs. 

Le drapeau tricolore va disparaitre de 1814 à 1830 avec le retour de la monarchie.

Lors des « Trois glorieuses », les 27, 28 et 29 juillet 1830 les républicains arborent sur les barricades le drapeau tricolore comme emblème d’insurrection et de ralliement contre Charles X. Louis-Philippe va ensuite réaffirmer que le drapeau de la France est le drapeau bleu, blanc, rouge et proclamer « La nation reprend ses couleurs ».

À plusieurs reprises, le drapeau tricolore fut menacé. Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la République, les insurgés souhaitaient un drapeau totalement rouge. C’est Lamartine qui harangua la foule et sut trouver les mots pour sauver le drapeau national : 

« Le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. […] Si vous m’enlevez le drapeau tricolore, sachez-le bien, vous enlevez la moitié de la force extérieure de la France, car l’Europe ne connaît que le drapeau de ses défaites et de nos victoires dans le drapeau de la République et de l’Empire. En voyant le drapeau rouge, elle ne croira voir que le drapeau d’un parti ; c’est le drapeau de la France, c’est le drapeau de nos armées victorieuses, c’est le drapeau de nos triomphes qu’il faut relever devant l’Europe. La France et le drapeau tricolore, c’est une même pensée, un même prestige, une même terreur au besoin pour nos ennemis. »

Aujourd’hui, le drapeau tricolore est le seul emblème national de la France, défini par l’article 2 de la constitution de la Cinquième République :

  • « La langue de la République est le français.
  • L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
  • L’hymne national est la « Marseillaise ».
  • La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ». »

Qu’en-est-il  du respect du drapeau français ?

L’outrage au drapeau français est passible d’une amende de 1.500 euros sur l’ensemble du territoire, selon un décret du ministère de la Justice paru au journal officiel le 23 juillet 2010 sanctionnant le fait, « lorsqu’il est commis dans des conditions de nature à troubler l’ordre public et dans l’intention d’outrager le drapeau tricolore », de « détruire, détériorer ou utiliser de manière dégradante » le drapeau « dans un lieu public ou ouvert au public ». 

Le texte précise qu’est également puni, « pour l’auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, le fait de diffuser ou faire diffuser l’enregistrement d’images relatives » à ces faits. 

Il est interdit de :

  • le tenir à l’envers,
  • le laisser traîner par terre,
  • le déchirer,
  • le brûler,
  • cracher dessus,
  • l’insulter.

Le drapeau tricolore, emblème national de la République française, flotte sur tous les bâtiments publics et est déployé dans la plupart des cérémonies officielles civiles ou militaires.

Aller plus loin :

SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUE – LA MARSEILLAISE : origines, respect

SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUE – MARIANNE : son histoire, sa symbolique, ses représentations

SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUE – LE COQ GAULOIS : son histoire, sa symbolique et ses représentations

SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUE – La devise « LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ »: son histoire, sa signification, ses représentations

SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUE – LE FAISCEAU DE LICTEUR : son histoire, sa symbolique et ses représentations

 

 

 

 

Publicités