SYMBOLES DE LA RÉPUBLIQUE – LE DRAPEAU TRICOLORE : origines, signification et respect

Lors des « Trois glorieuses », les 27, 28 et 29 juillet 1830 les républicains arborent sur les barricades le drapeau tricolore comme emblème d’insurrection et de ralliement contre Charles X. Louis-Philippe va ensuite réaffirmer que le drapeau de la France est le drapeau bleu, blanc, rouge et proclamer « La nation reprend ses couleurs ».lp

À plusieurs reprises, le drapeau tricolore fut menacé. Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la République, les insurgés souhaitaient un drapeau totalement rouge. C’est Lamartine qui harangua la foule et sut trouver les mots pour sauver le drapeau national : 

« Le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie. […] Si vous m’enlevez le drapeau tricolore, sachez-le bien, vous enlevez la moitié de la force extérieure de la France, car l’Europe ne connaît que le drapeau de ses défaites et de nos victoires dans le drapeau de la République et de l’Empire. En voyant le drapeau rouge, elle ne croira voir que le drapeau d’un parti ; c’est le drapeau de la France, c’est le drapeau de nos armées victorieuses, c’est le drapeau de nos triomphes qu’il faut relever devant l’Europe. La France et le drapeau tricolore, c’est une même pensée, un même prestige, une même terreur au besoin pour nos ennemis. »am

Aujourd’hui, le drapeau tricolore est le seul emblème national de la France, défini par l’article 2 de la constitution de la Cinquième République :

  • « La langue de la République est le français.
  • L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
  • L’hymne national est la « Marseillaise ».
  • La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ». »

Qu’en-est-il  du respect du drapeau français ?

L’outrage au drapeau français est passible d’une amende de 1.500 euros sur l’ensemble du territoire, selon un décret du ministère de la Justice paru au journal officiel le 23 juillet 2010 sanctionnant le fait, « lorsqu’il est commis dans des conditions de nature à troubler l’ordre public et dans l’intention d’outrager le drapeau tricolore », de « détruire, détériorer ou utiliser de manière dégradante » le drapeau « dans un lieu public ou ouvert au public ». 

Le texte précise qu’est également puni, « pour l’auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, le fait de diffuser ou faire diffuser l’enregistrement d’images relatives » à ces faits. 

Il est interdit de :

  • le tenir à l’envers,
  • le laisser traîner par terre,
  • le déchirer,
  • le brûler,
  • cracher dessus,
  • l’insulter.

Le drapeau tricolore, emblème national de la République française, flotte sur tous les bâtiments publics et est déployé dans la plupart des cérémonies officielles civiles ou militaires.