CADIX : la belle Andalouse du bout du monde

cadix

Pour partager le rythme nonchalant et la conversation pétillante et généreuse des Gaditans (Cadix s’appelant auparavant Gades), on s’attardera sur la Plaza de Mina. De forme rectangulaire, elle est dotée d’une promenade encerclée d’arbres et de réverbères en acier et d’une zone centrale divisée en parterres.

Parcourir les ruelles de la vieille ville est une expérience particulière, une plongée dans l’histoire de la ville.cadiz La Plaza de San Antonio, la Plaza de la Candeleria, aux parterres parcourus de pergolas en bougainvilliers valent le détour. Sur la Plaza de Espana se trouve le Monument commémorant la constitution libérale de 1812.

La majestueuse promenade Carlos III relie la promenade Alameda de Apodaca au parc Genoves (équipé de fontaines, cascades, espaces de concerts, cafés). Elle n’est pas sans rappeler celle du Malecon de la Havane. D’ailleurs, Cadix est souvent surnommée « la petite Havane » même s’il serait plus juste d’appeler la Havane, la grande Cadix.

cadixPour se délecter des spécialités locales, le marché des Abastos achevé en 1837 sur la place Libertad est l’endroit idéal. Plus vieux marché couvert d’Espagne, regorgeant de fruits et légumes, de poissons et de fruits de mer, il est particulièrement indiqué pour le déjeuner.

Cadix est la ville du poisson par excellence. On en consomme midi et soir, frit ou frais.

PaelliaOn pourra écouter du flamenco dans les nombreux bars de la ville, en particulier dans le quartier gitan, et au bar « El Pelicano », accueillant régulièrement des mini-spectacles.

cadixSuite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous