COULEUR DES CHEVEUX : D’où vient-elle ? Qu’en-est-il de la coloration naturelle et artificielle ?

La couleur des cheveux est liée à la pigmentation des follicules pileux déterminée par deux types de mélanine (pigments biologiques foncés responsables de la coloration) : l’eumélanine et la phéomélanine.

L’origine de la couleur

La phéomélanine est responsable de la couleur rousse. L’eumélanine a deux sous-types (noir ou brun) qui en fonction de leur concentration déterminent la couleur du cheveu. Une faible concentration d’eumélanine brune donnera des cheveux blonds, une concentration plus élevée des cheveux bruns. Une faible concentration d’eumélanine noire donnera des cheveux gris, une concentration plus élevée des cheveux noirs.

Les cheveux blancs apparaissent lorsque les cellules responsables de la teinte des cheveux cessent de secréter de la mélanine.

Les facteurs héréditaires

La couleur des cheveux présente un caractère héréditaire influencé par les gènes de la mère et du père.

Chaque gène possède deux allèles, l’une venant du père, l’autre de la mère. Si les deux sont identiques, la caractéristique commune s’exprimera. S’ils sont différents, l’allèle dominant s’imposera sur l’allèle récessif et donnera sa caractéristique au cheveu.

génétique

Une combinaison brun / blond a un allèle dominant marron et un allèle récessif blond. Une personne avec un allèle brun a les cheveux bruns, une personne qui n’a pas d’allèle brun sera blonde. Dans une combinaison roux / non roux, l’allèle roux est récessif. Une personne avec deux allèles roux aura les cheveux roux, rouge-orangée en cas de présence de  blond.


Les autres facteurs

  • Le vieillissement provoque une dépigmentation du cheveu liée à la mort des cellules souches produisant de la mélanine.
  • Une réaction auto-immune :  le blanchissement très rapide de la chevelure (en un ou quelques jours) à la suite d’un choc émotionnel serait du à une réaction auto-immune attaquant le système pigmentaire des follicules pileux sur une chevelure poivre et sel, mettant ainsi en évidence les cheveux blancs déjà existants.
  • Le sexe : les femmes ont tendance à avoir une fréquence moins élevée de cheveux noirs que les hommes, alors que ceux-ci ont une fréquence significativement plus élevée de cheveux blonds et roux.
  • Les pathologies ou les maladies : albinisme, vitiligo, malnutrition, syndrome de Werner, anémie pernicieuse.

L’éventail des couleurs

Il existe 8 couleurs naturelles :

  • noir (dont la couleur aile de corbeau), couleur la plus répandue dans le monde,
  • brun (voir aussi : brunette ), 2e couleur la plus commune,
  • auburn,
  • châtain,
  • roux,
  • blond vénitien,
  • blond (blondeur),
  • blanc.

En coiffure, l’échelle d’Eugène Schueller comporte dix tons du plus foncé au plus clair: 1 noir, 2 brun, 3 châtain foncé, 4 châtain, 5 châtain clair, 6 blond foncé, 7 blond moyen, 8 blond clair, 9 blond très clair, 10 blond platine.

Les différentes teintes de roux (blond vénitien, auburn, roux pur) ne sont pas prises en compte comme les reflets dorés, cuivrés (roux) ou cendrés. Il existe de nombreuses nuances de châtains selon le mélange d’eumélanine et de phéomélanine. Un blond doré est trés différent d’un blond scandinave.

Les couleurs de cheveux dans le monde

La couleur dominante est le noir, très répandue en Afrique, en Asie occidentale et parmi les populations métissées d’Amérique du Sud.

Les populations méditerranéennes ont des teintes plus brunes même si le noir y est très présent. En remontant en Europe et en Asie Centrale, les cheveux deviennent plus clairs: châtain, roux et blond. En Russie, Scandinavie et dans les états Baltes, le blond est la couleur dominante.

Les mouvements de population et de migration diffusent ces couleurs différentes dans le monde entier.

La coloration artificielle

La coloration artificielle des cheveux existerait depuis la préhistoire; les substances utilisées étant le sang, les graisses animales, le charbon, les roches réduites en poudre (ocre). Les Égyptiennes coloraient leurs cheveux et leurs ongles avec des feuilles de henné, les femmes grecques des argiles colorées ou d’origines végétales. Les teinturiers romains utilisaient des pommades éclaircissantes à base de sels de plomb ou de cuivre, de brou de noix, d’indigo, de suif de chèvre et de cendres de hêtre. Les posticheurs romains confectionnaient des perruques aux cheveux clairs.

De nos jours la coloration des cheveux s’obtient par des processus chimiques ou naturels (henné). Les colorations les plus fréquentes sont les teintes européennes: châtain, blond, roux, auburn, brun.

L’aspect naturel de la coloration dépend fortement de la couleur appliquée, du teint et du type physique de la personne. Une couleur blonde conviendra à un teint clair, un roux ou auburn à un teint très pâle voire laiteux, un châtain à un teint moyen, un brun à un teint légèrement plus soutenu.

Le noir absolu est difficile à porter avec un teint clair, durcissant les traits. Une teinte européenne est difficile à porter sur un teint doré, africain ou asiatique, apparaissant artificielle.

La coloration des cheveux est révélatrice du regard porté sur nous-même et le message que nous voulons transmettre, qu’il soit d’identité, de séduction ou de changement.

Citation sur les cheveux :

Quand le peigne est trop fin, il arrache les cheveux.

Proverbe chinois

Laisser un commentaire