EXPRESSIONS ANIMALIÈRES : le français, une langue animale ?

animaux

Jean d’Ormesson parlait du français comme d’une « langue animale ». De nombreuses expressions de la langue française font référence à des animaux, à ce qui les caractérise à tord ou à raison. Formules courtes métaphoriques, elles ne manquent pas d’humour, d’auto-dérision ou d’impertinence.

au chant du coq : au point du jour
avancer comme un escargot : avancer lentement
avoir des mollets de coq : avoir des petits mollets aplatis, maigres
avoir du chien : avoir du charme, de l’attrait
avoir la chair de poule : avoir froid
avoir mangé du lion : se montrer combatif, énergique
avoir un appétit de moineau : manger peu, comme un moineau tout frêle
avoir un caractère de chien : avoir mauvais caractère
avoir un chat dans la gorge : être enroué
avoir un estomac d’autruche : digérer n’importe quoi
avoir un mal de chien : avoir beaucoup de difficultés
avoir une faim de loup : avoir très faim
avoir une mémoire d’éléphant : avoir une mémoire exceptionnelle
courir comme un zèbre : courir vite
courir deux lièvres à la fois : poursuivre simultanément deux objectifs
crier au loup : avertir d’un danger, souvent en exagérant son importance
crier haro sur le baudet : dénoncer à l’indignation de tous
se regarder en chien de faïence : se regarder sans rien dire, avec un peu de méfiance
avoir des yeux d’aigle : avoir des yeux perçants
devenir chèvre  : être stressé et paralysé par des demandes répétées et contradictoires
donner des noms d’oiseau : insulter
être doux comme un agneau : se dit d’une personne ne manifestant aucune violence ni agressivité, prête à se sacrifier
écouter le chant des sirènes : se laisser charmer, séduire
entre chien et loup : à ce moment indéfini où il ne fait déjà plus jour et pas encore nuit
être chargé comme un baudet : être très chargé
être comme un coq en patte : être choyé, dorloté
être comme un oiseau sur sa branche : être dans une position fragile et instable
être comme un poisson dans l’eau : être très à l’aise et se sentir dans son élément
être connu comme le loup blanc : s’être fait remarquer
être doux comme un agneau : être sage, être gentil, être très doux comme la laine
être excité comme une puce : bouger partout, sauter, courir
être fier comme un paon : être fier d’une manière ostentatoire et risible
être fort comme un bœuf : être très fort
être gras comme un porc : être tout gros, tout rond, avec un gros ventre
être le bouc émissaire : être la personne sur laquelle on fait retomber tous les torts de la communauté et qui doit réparation au nom de tous les autres
être malin comme un singe : être très malin
être myope comme une taupe : ne rien y voir de loin
être nu comme un ver : être nu comme le ver qui n’a rien sur lui
être rusé comme un renard : être très rusé
être serrés comme des sardines : être comme les sardines dans la boîte, on ne peut plus bouger
être têtu comme une mule : être très têtu

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous.