EXPRESSIONS ANIMALIÈRES : le français, une langue animale ?

animaux
être comme un poisson dans l’eau : être très à l’aise et se sentir dans son élément
être connu comme le loup blanc : s’être fait remarquer
être doux comme un agneau : être sage, être gentil, être très doux comme la laine
être excité comme une puce : bouger partout, sauter, courir
être fier comme un paon : être fier d’une manière ostentatoire et risible
être fort comme un bœuf : être très fort
être gras comme un porc : être tout gros, tout rond, avec un gros ventre
être le bouc émissaire : être la personne sur laquelle on fait retomber tous les torts de la communauté et qui doit réparation au nom de tous les autres
être malin comme un singe : être très malin
être myope comme une taupe : ne rien y voir de loin
être nu comme un ver : être nu comme le ver qui n’a rien sur lui
être rusé comme un renard : être très rusé
être serrés comme des sardines : être comme les sardines dans la boîte, on ne peut plus bouger
être têtu comme une mule : être très têtu
être un poule mouillée : trembler de peur comme la poule mouillée tremble de froid
être une fine mouche : être rusé, subtil
être une langue de vipère : être médisant
faire l’autruche : se voiler la vérité comme l’autruche qui se cache la tête en pensant ne pas être vue
faire le pied de grue : attendre longtemps
faire tourner en bourrique :  embêter, faire enrager
hurler avec les loups : être cruel, injuste, pour ne pas déplaire à d’autres, par bassesse, par conformisme
faire un froid de canard : faire très froid
le mouton à cinq pattes : personne ou chose extrêmement rare 
lettre d’un corbeau : un corbeau est un auteur de lettres anonymes
manger comme un cochon : manger salement
marcher comme un ou en crabe : avancer sur le côté, pas droit
ménager la chèvre et le chou : ménager les deux camps et ne pas prendre parti
mettre la charrue avant les bœufs : sauter les étapes
monter sur ses grands chevaux : se vexer et s’emporter, prendre de haut

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous