FRANCHIR LE RUBICON : origine et signification

La locution adverbiale « franchir le Rubicon » possède une force évocatrice importante. Elle est liée à un évènement historique majeur pour la destinée de César.

Sa signification

  • Faire un pas, un choix décisif et irréversible.
  • Prendre une décision irrévocable et en assumer toutes les conséquences.
  • Prendre un parti hasardeux, décisif et irrévocable.

Son origine

Petit fleuve côtier d’Italie centrale se jetant dans la mer Adriatique, le Rubicon séparait la Gaule cisalpine, province romaine, du territoire administré en direct par les magistrats romains (ville de Rome et péninsule italienne).rub.png

La loi de Rome interdisait à quiconque de franchir ce fleuve avec une armée, sauf autorisation expresse du Sénat.

rubicon

En 51 av.J.-C., la République romaine est au plus mal. Du premier triumvirat constitué dix ans plus tôt par César, Pompée et Crassus pour mettre fin aux guerres civiles, Crassus a trouvé la mort au combat en 53 av. J.-C. face aux Parthes et Pompée a obtenu le titre de consul. Il bénéficie à ce titre du soutien des sénateurs (parmi lesquels l’orateur Cicéron).

Triumvirat_Cesar_Crassus_Pompee.jpgSe faisant appeler « princeps » ou premier des citoyens, Pompée n’ose pas intervenir avec ses troupes à l’intérieur de Rome pour imposer ses volontés au Sénat et mettre fin aux luttes de factions. La situation est différente pour César. Il a écrasé les Gaulois et conquis toute la Gaule, ce qui lui donne une forte légitimité.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous