UN GRAND AUTEURUN CHEF D’ŒUVRE : ALAIN FOURNIERLE GRAND MEAULNES

Le roman

  • Première partie

François Seurel est le narrateur et le personnage principal. Élève de son père au cours supérieur de Sainte-Agathe, il a 15 ans lorsqu’un nouvel élève, âgé de 17 ans, arrive à l’ école. Ce mystérieux garçon, Augustin Meaulnes, va devenir son compagnon de route.

Un jour, Augustin part en calèche, se perd et arrive dans la nuit dans un manoir où l’on donne une fête de mariage. La mariée ne venant pas, les invités repartent, mais Augustin Meaulnes fait la rencontre d’une jeune fille, Yvonne de Galais. Dignimont 16Ils tombent follement amoureux l’un de l’autre.

  • Deuxième partie

De retour à Sainte-Agathe, Augustin est hanté par cette nuit mystérieuse et par Yvonne. Il souhaite retrouver le « domaine perdu », mais ne se rappelle plus quel chemin il a emprunté.

François l’aide dans sa recherche. Un peu plus tard, un nouvel élève arrive dans leur classe, un jeune bohémien au front bandé. Suite à une représentation sur la place du village, le bohémien révèle être Frantz de Galais, le frère d’Yvonne. Il donne à Augustin Meaulnes l’adresse de sa sœur à Paris qu’il part retrouver sans succès.

  • Troisième partie

François Seurel découvre le « domaine sans nom » et Yvonne qui n’a pas oublié Augustin. François prévient Augustin. Ils se rendent ensemble aux Sablonnières pour la revoir.

lgm1Yvonne et Augustin se marient peu après, mais Augustin s’enfuit la première nuit suite à un mystérieux appel. François découvrira par la suite les carnets de Meaulnes, dans lesquels ce dernier explique qu’il a rencontré Valentine pendant son séjour à Paris et qu’il a eu une brève relation avec elle, avant de comprendre qu’il s’agissait de la fiancée disparue de Frantz. Augustin raconte qu’il a abandonné la jeune femme, qui venait de quitter son métier pour se marier avec Frantz, la condamnant ainsi à vivre dans la misère. Rongé par le remords et décidé à tenir sa promesse en réunissant Frantz et sa fiancée disparue, Meaulnes annonce dans son carnet son départ après son mariage avec Yvonne pour retrouver Valentine et la marier à Frantz. Quelques mois plus tard, Yvonne donne naissance à la fille d’Augustin, mais elle meurt le lendemain de la naissance d’une embolie pulmonaire.  François devient l’héritier de la famille et s’occupe de la fille de son ami.

Un an plus tard, Meaulnes ramène Frantz et Valentine mariés. En revenant chez lui, il apprend la nouvelle de la mort de son épouse par son ami, prend sa fille et disparaît avec elle, laissant François seul, imaginant qu’Augustin va repartir avec sa fille « pour de nouvelles aventures ».

Les personnages

  • François Seurel est le narrateur du récit, l’ami d’Augustin Meaulnes qu’il aide dans sa quête du « domaine sans nom ». Il n’est pas le héros du roman. Il se contente de relater l’histoire d’Augustin Meaulnes, son ancien camarade de classe devenu son ami. Sérieux et appliqué, il est celui qui reste quand tous partent. Attiré par Yvonne, il devient son confident, demeure auprès d’elle jusque dans ses derniers instants de vie. Il deviendra instituteur comme ses parents.
  • Augustin Meaulnes est le nouvel élève mystérieux du cours supérieur de Sainte-Agathe. Plus âgé que ses camarades, il les fascine et les intrigue à la fois. Mu par une quête d’absolu, il est tel un personnage de roman, fantasque. Mystérieux et secret, il tombe amoureux d’Yvonne de Galais qu’il n’a vue qu’une seule fois.
  • Yvonne de Galais est une jeune fille douce, mystérieuse, passionnée, à la fois discrète et déterminée. Objet de la quête d’Augustin, amour secret de François, elle deviendra l’épouse d’Augustin très vite abandonnée.
  • Frantz de Galais est le frère d’Yvonne. Aventurier et excessif, il tente de se suicider, désespéré par la fuite de sa fiancée qu’il finira par épouser.
  • Valentine Blondeau est la fiancée perdue. S’étant enfuie avant ses noces, elle épousera finalement Frantz après une rapide liaison avec Augustin.

Les lieux du roman

L’action du roman se situe en Sologne, la région natale de l’auteur. Il se serait inspiré du village d’Épineuil-le-Fleuriel où l’on retrouve tous les lieux du cours supérieur de « Sainte Agathe ».

Le « pays perdu » et le domaine des Sablonnières se trouveraient entre le Vieux-Nançay et La Chapelle-d’Angillon, lieu de naissance d’Alain-Fournier, où, à la sortie nord du village, un hameau portant le nom des Sablonnières.

Suite, page suivante : cliquer sur « 3 » ci-dessous