MERVEILLE DE L’ANTIQUITÉ : le colosse de Rhodes

Le colosse de Rhodes était une statue du dieu Soleil Hélios en bronze d’une hauteur de trente mètres érigée sur l’île de Rhodes vers 292 av. J.-C. Renversée en 227 av. J.-C. par un tremblement de terre, la statue brisée resta en place jusqu’au VIIe siècle ap. J.-C. Considérée dans l’Antiquité comme la sixième des Sept Merveilles du monde, il n’en reste plus aucune trace aujourd’hui.

Son histoire

Après la mort d’Alexandre le Grand, ses généraux se partagèrent son empire.

Diadochi.pngAlors que Ptolémée 1er, général macédonien d’Alexandre le Grand, occupait la position de satrape d’Égypte, Antigone, autre général d’Alexandre le Grand, roi de Macédoine, mit sur pied une armée et une flotte pour attaquer l’Égypte. Il en confia le commandement à Démétrios, qui, en 305 av. J.-C. essaya de prendre le contrôle de Rhodes favorable à Ptolémée. Le siège de Rhodes dura une année. Démétrios, échouant du fait de la résistance acharnée des Rhodiens, finit par conclure un traité de paix.

Charès de Lindos, sculpteur grec, fut sollicité par les Rhodiens pour ériger un colosse représentant le dieu Soleil Hélios, dieu tutélaire de Rhodes, afin de commémorer la résistance de Rhodes au blocus de Démétrios. Il établit un premier devis. Lorsque les Rhodiens lui demandèrent une nouvelle estimation pour une statue deux fois plus grande, il se contenta d’en doubler le montant. La commande lui fut confiée, mais il tomba rapidement à court de fonds (le coût des travaux ayant été largement sous estimé) et se suicida de honte.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous