CRÊTE : L’ILE DES DIEUX

La Crète est la plus grande des îles grecques et la cinquième ile de la mer Méditerranée en superficie. L’île des Dieux, un des berceaux de la mythologie grecque, recèle de nombreux sites antiques, des villages traditionnels, des ports de pêche, de superbes plages et des paysages variés, des montagnes aux vallées fertiles aux gorges escarpées.
Lieu unique où mer, soleil, montagnes et plaines sont omniprésents, elle bénéficie d’un microclimat idéal et d’une qualité de vie exceptionnelle.

La mythologie grecque

De nombreux épisodes de la mythologie grecque se situent en Crète.

Zeus serait né dans une caverne du mont Dicté, protégé par sa mère Rhéa de l’appétit de son père Cronos. Il y aurait été élevé par des nymphes. Ce lieu est également celui des amours de Zeus changé en taureau et de sa captive Europe, princesse de Tyr, qui donnera naissance à Minos, le roi légendaire de la Crète.

Après avoir décidé de sacrifier un magnifique taureau blanc à Poséidon, Minos se ravisa. Pour le punir, Poséidon éveilla une passion amoureuse chez Pasiphaé pour ce taureau. Celle-ci demanda à Dédale de lui créer une vache en bois, pour se glisser à l’intérieur et s’accoupler avec le taureau, victime du leurre. De cette union naquit le Minotaure, ainsi que le taureau crétois dompté par Héraclès lors du septième de ses douze travaux.

Minos commanda à Dédale la création d’un labyrinthe pour y enfermer le monstre. Selon les auteurs de l’Antiquité, son emplacement se situerait à Knossos sur le site du palais minoen.

Le labyrinthe étant terriblement complexe, la seule solution pour en ressortir vivant était de dérouler un fil de laine et de le suivre jusqu’à la sortie. Dédale donna la solution à Ariane, qui remit la laine à Thésée qui s’en servit pour sortir du labyrinthe après avoir tué le Minotaure.

Quand Thésée retourna à Athènes, Minos fit enfermer Dédale et son fils, Icare, dans le labyrinthe. Condamné dans sa propre construction, Dédale eut l’idée de créer des ailes faites de plumes et de cire, pour que lui et son fils quittent le labyrinthe par les airs. Avant leur envol, Dédale conseilla à son fils de ne pas voler trop haut dans le ciel, la chaleur du soleil risquant de faire fondre les ailes. Icare ne l’écouta pas et monta toujours plus haut, jusqu’à être si près du Soleil que celui-ci finit par dissoudre ses ailes. Icare tomba dans la mer.38649420chutical-jpg

Son histoire

L’île aurait connu une première vague de peuplement par voie maritime il y a près de 130 000 ans. À l’époque néolithique [7500 ans av J.C.], la Crète fut envahie par des peuples anatoliens pratiquant l’agriculture et l’élevage. Vers 2500 – 2100 av. J.-C., elle se peuple de nouveaux immigrants venant de l’Est. Jusqu’à 1450 av. J.C., elle occupe une place majeure en Méditerranée, introduisant les hiéroglyphes et le linéaire A (écriture composée de signes et d’idéogrammes non encore déchiffrée), mille ans avant l’alphabet grec.

L’éruption de Santorin va ravager les côtes crétoises est vers 1600 av. J.-C. De 1450 à 1200 av. J.-C., la culture minoenne va décliner rapidement. Les Mycéniens vont envahir la Crète en 1200 av. J.-C. qui vivra selon l’organisation sociale grecque classique jusqu’en 67 av. J.-C. conquise par les romains. Elle réintègrera la Grèce au IVè siècle.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous