CRÊTE : L’ILE DES DIEUX

Les lieux incontournables

Map_Minoan_Crete-fr.svgPlus ancienne civilisation d’Europe en 7 000 avant Jésus-Christ, la civilisation minoenne a prospéré de 2 700 et 1 450 av. J.-C.

Knossos est le plus grand palais minoen situé au sud d’Héraklion, excavé et partiellement reconstruit par l’archéologue britannique Sir Arthur Evans en 1900.

Le palais de Phaistos, contrairement au site de Knossos reconstitué, est resté tel que découvert en 1900. Si le roi mythologique Minos occupait le palais de Knossos, c’est son frère Rhadamante qui aurait gouverné Phaistos. Plusieurs fois reconstruit en raison de tremblements de terre, le palais va disparaître avec la civilisation minoenne.

Matala est une petite station balnéaire remarquable en raison de ses grottes artificielles creusées dans la roche au Néolithique. Peuplé depuis la Préhistoire, ce site a été le port de la ville de Phaistos pendant la période minoenne. Il est encore possible de visiter certains de ses habitats troglodytiques qui ont servi de tombeaux à l’époque gréco-romaine.

Les gorges de Samaria comptent parmi les plus longues gorges d’Europe. Parc national, elles disposent d’une très riche flore et faune. La promenade de 5 à 6h débute à une altitude de 1 250m et se termine au bord de la mer de Libye au petit village côtier d’Agia Roumeli.

La Canée située au nord-ouest de la Crète comporte une magnifique vieille ville avec son port vénitien bordé de cafés et restaurants et ses ruelles pavées. Entre La Canée et Réthymnon, le lac de Kournás est le seul lac naturel d’eau douce de l’ile doté d’une végétation luxuriante, différentes tavernes bordant ses rives. Réthymnon est une des villes de Crète possédant le plus de vestiges anciens aux influences vénitiennes et turques (citadelle Fortezza du XVIe siècle, vieille ville et  port pittoresque, monastère d’Arkadi).

Sur le plateau de Lassithi des centaines de moulins blancs subsistent servant auparavant à l’irrigation des champs, aujourd’hui reliques du passé. Plusieurs villages pittoresques (Krassi, Mohos) méritent le détour.

La grotte de Dikteon, légendaire lieu de naissance de Zeus, est située à l’ouest du village de Psychro, sur le flanc d’une montagne au-dessus du plateau de Lassithi._Δικταίου_Άντρου_9718

Dans le grand village de montagne d’Anogia (750m d’altitude) se tient le festival Yakintha au mois de juillet (musique, théâtre et art). La grotte voisine de Zoniana est l’une des plus belles grottes de l’ile avec ses stalagmites et stalactites étonnantes.

La ville d’Agios Nikolaos (70 km à l’est d’Héraklion), est édifiée autour d’un lac relié à la mer par un court canal. L’ambiance et le cadre y sont uniques.

Spinalonga est une petite île située au large de la côte d’Elounda. Sous domination vénitienne, l’île passa aux Turcs en 1715 jusqu’en 1898, lorsque la Crète est devenue un État indépendant. Léproserie jusqu’en 1953, Elounda et son golfe sont à présent fréquentés par une clientèle haut de gamme séjournant dans des hôtels de luxe.

Les plages crétoises crétoises sont omniprésentes que ce soient celles d’Elafonissi et Phalassarna ou le lagon de Balos dans la préfecture de La Canée. Dans l’est de la Crète, la plage de Kolokytha est accessible par bateau à partir d’Elounda.

Le long de la côte sud découpée par les montagnes Blanches se nichent des villages paisibles. De Loutro, délicieux petit port de pêcheurs, à Agia Roumeli, qui vit au rythme des randonneurs, jusqu’à Sougia, la côte sud se caractérise par ces bourgs préservés accessibles uniquement en bateau où la tranquilité et la douceur de vivre crétoise subsistent depuis des siècles.