OR : une origine extra-terrestre !

L’or est rare sur Terre, tout autant que dans l’univers. Contrairement au diamant issu de la transformation de la structure atomique du carbone via les forces de pression s’exerçant dans l’écorce terrestre, l’or préexisterait à la formation de la Terre. D’où vient-il ?

Qu’est-ce que l’or ?

L’or est un métal noble, précieux coloré en « jaune d’or ». Matière pure dense, inerte, très ductile et molle, il est connu depuis l’antiquité, apprécié pour son éclat de « petit soleil », symbolisant souvent l’émanation d’une matière céleste et solaire. Sur Terre, il y a de l’or dans le noyau central où il a migré avec les éléments chimiques les plus lourds, ainsi que dans l’écorce terrestre, dans des filons.

La quantité d’or extraite par l’humanité depuis les origines est estimée à 166 000 t, soit un cube d’environ vingt et un mètres d’arête pouvant tenir sous la tour Eiffel ! Le stock d’or de l’ensemble des banques représenterait 30 000 t et les réserves minières 51 000 t.Gold-270442

Son processus de formation

Beaucoup de légendes entourent l’histoire de la création de l’or. Les anciens Aztèques croyaient que l’or était « la sueur du soleil »; métaphore assez proche de la réalité,  l’or ayant été forgé par un processus de fusion nucléaire.

Juste après le Big Bang, seuls deux éléments se sont formés : l’hydrogène et l’hélium. Quelques centaines de millions d’années après le Big Bang, les premières étoiles se sont constituées, explosant en supernovae. Ces incendies nucléaires ont contraint des éléments plus légers à former des éléments légèrement plus lourds, et ces réactions nucléaires ont libéré une énorme quantité d’énergie.

Peu à peu, les premières étoiles ont fabriqué des éléments tels que le carbone, l’azote, l’oxygène; progressant dans le tableau périodique des éléments vers le fer. Une fois que ces étoiles ont manqué d’éléments légers à brûler, elles ont commencé à brûler des éléments plus lourds, créant le fer, l’or et bien d’autres métaux.

Les éléments plus lourds que le fer, dont l’or, ont été ainsi produits, lors :

  • du processus s, processus de capture de neutrons par d’autres noyaux atomiques, formant des noyaux lourds, dans les phases d’évolution ultimes des étoiles. C’est un processus lent (s signifiant slow) qui s’opère dans le cœur des étoiles de faible masse et de masse intermédiaire (inférieures à 10 masses solaires).
  • et, principalement (ceux-ci étant projetés dans l’espace), lors du processus r (r pour rapide) qui est la capture de neutrons par des noyaux atomiques à haute température et à grande densité de neutrons. Ce processus ne survient que lors d’événements les plus extrêmes de l’Univers comme des explosions stellaires (supernovae) ou des collisions d’étoiles à neutrons.18FuturaSciencesprocessr

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous