FONDATION DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE : sa passionnante histoire

Avant l’arrivée des premiers colons, le continent américain était peuplé depuis des millénaires par des tribus Amérindiennes. A partir du XVIIe siècle, les principales puissances européennes (Espagne, Royaume-Uni, France) vont y établir des colonies formant la Nouvelle France (Louisiane,…), la Nouvelle Angleterre (états du Nord-Est)… Les colonies britanniques vont progressivement prendre l’ascendant et s’affranchir de la tutelle de la métropole pour former une nouvelle nation qui sera baptisée les États-Unis d’Amérique.

Il y a 12 000 et 5 000 ans, des tribus de chasseurs seraient venues d’Asie (Mongolie et Sibérie) par le détroit de Béring, plaine d’environ 1 000 km de largeur, formant un énorme pont de glace entre les continents asiatique et nord-américain.

Les ancêtres des Amérindiens auraient peuplé une partie du Nord-Ouest américain, longé la côte du Pacifique jusqu’à la pointe méridionale de l’Amérique du Sud. D’autres groupes seraient remontés jusqu’aux Grands Lacs et l’océan Atlantique.

Au XVIè siècle, les terres situées à l’est des montagnes Rocheuses étaient peuplées par des tribus chassant le bison, pratiquant la culture, la cueillette, l’élevage et la pêche (Cheyennes, Crows, Sioux, Hurons, Iroquois, Cherokees et Creeks ).

Les Iroquois vivaient dans la vallée du Saint-Laurent et de l’Hudson, le pourtour des lacs Érié et Ontario et la partie ouest des Appalaches. Des tribus d’éleveurs et d’agriculteurs habitaient les Rocheuses (Apaches, Comanches, Pueblos).

Les historiens estiment qu’en 1492 la population autochtone des États-Unis se situait entre 1,5 et 8 M de personnes.  L’exploration et la colonisation du territoire va débuter peu de temps après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Elle va être d’abord le fait d’Espagnols : Ponce de León découvre en 1513 les côtes de Floride, Pánfilo de Narváez en 1528 de la partie septentrionale de la Floride jusqu’au Texas. A l’Ouest, les jésuites tentent d’évangéliser les Indiens. Au Nouveau-Mexique, en Arizona et en Californie, ils sont regroupés pour travailler sans rétribution (l‘encomienda: forme de servage). Pour le compte de François Ier, Verrazano explore en 1524 les côtes du Nouveau Monde de la Caroline du Nord jusqu’à la Nouvelle-Écosse (est-Atlantique du Canada actuel). En 1609, Henry Hudson fonde pour le compte des Hollandais, la Nouvelle-Amsterdam à l’extrémité de la presqu’île de Manhattan. Peter Minuit se rend célèbre en achetant, le 24 mai 1626, l’île de Manhattan aux Amérindiens Manhattes, en échange de verroterie et autres colifichets, pour l’équivalent de 60 florins néerlandais (24 dollars US du XIXe siècle) permettant l’installation d’une colonie hollandaise.

Les premiers établissements suédois dans le Delaware datent de 1638. Au Nord du Saint-Laurent, les Français s’installent au Québec.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous