RELATION DE COUPLE TOXIQUE : comment la reconnaître et en sortir

relation toxique

La relation de couple évolue au gré des situations, des évènements, des paroles, des projets communs. L’amour « aveugle » des débuts se transforme généralement en un état fusionnel, un don mutuel de soi ou, dans certains cas, en une relation de dépendance et de chantage affectif. Lorsque la relation devient toxique pour l’un des deux partenaires, en réaliser la nature nuisible, la faire évoluer ou y renoncer, malgré l’effort à priori impossible que cela requiert, s’avère l’issue la moins destructrice.

De quoi s’agit-il ?

Une relation de couple toxique est une relation déséquilibrée où l’un des deux partenaires cherche à exercer une emprise sur l’autre.

Stressant, destructeur, ce type de relation est souvent fondé sur la dépendance psychologique (l’un des deux se place sous l’autorité de l’autre), émotionnelle et affective (lié à un manque affectif originel, un passé amoureux difficile ou la peur de la solitude) ou financière.

Comment reconnaître une relation de couple toxique ?

C’est une relation caractérisée par :

  • la critique et la dévalorisation permanente,
  • l’agression verbale ou physique régulière,
  • le malaise, la peur ou la honte en présence de l’autre,
  • la crainte d’être rejeté en exprimant ses émotions, ses choix ou ses goûts,
  • la dépendance vis à vis de l’autre, mis sur un piédestal, auquel tout est pardonné, et qui dicte la vie de son conjoint,
  • le dévouement à l’autre sans reconnaissance ni gratitude en retour,
  • le chantage affectifmenant à la manipulation directe ou indirecte,
  • l’isolement vis à vis de ses proches ou de sa famille,

De façon générale, le partenaire qui subit ce type de relation est malheureux, frustré, a perdu toute estime de soi. Dépendant, subissant les humeurs et les choix arbitraires de l’autre, il s’accroche aux petits détails pour rester ou trouvent des excuses à l’autre. L’idée d’arrêter la relation lui paraît insurmontable même si elle le détruit à petit feu.

De fait, la personne toxique fait toujours passer son intérêt en premier. N’ayant que peu confiance et d’estime d’elle malgré une assurance de façade, l’insécurité qu’elle ressent la pousse à tout contrôler et à user de manipulation émotionnelle et mentale.

Néanmoins, lorsqu’humiliation, rabaissement, abandon émotionnel ou malveillance deviennent la règle, transformer ou renoncer à la relation s’impose avant que les dégâts émotionnels et physiologiques ne soient trop étendus.

Comment y remédier ?

Faire évoluer une relation de couple toxique nécessite de :

  • s’écouter soi-même avec honnêteté sans trouver d’excuses à l’autre,
  • reconnaître la nocivité de la relation en dépassant le chantage affectif ou financier,
  • s’ouvrir de la situation dégradée, si cela est possible et en vaut la peine, à la personne concernée: exprimer ses sentiments et son ressentir peut, dans certains cas, stopper l’engrenage funeste,
  • reconstruire ce que l’autre s’est acharné à détruire (l’image, le respect la confiance et l’estime de soi) va redonner courage, force et énergie nécessaire pour en sortir,
  • décider officiellement que vous ne pouvez plus assumer cette relation,
  • expliquer à votre partenaire qu’il n’y a rien à faire pour changer la situation,
  • prendre le large et refuser tout contact,
  • ignorer les tentatives ultérieures de dissuasion ou de chantage,
  • se reconstruire affectivement : se faire plaisir, sortir, voir ses amies ou sa famille, trouver des occupations en phase avec ses centres d’intérêt niés, se retrouver,
  • se reposer et se donner du temps pour accepter la rupture,
  • apprendre à reconnaître une mauvaise personne dès les premiers jours afin d’éviter de sombrer dans une nouvelle relation toxique,
  • booster l’estime de soi, apprendre à s’aimer,
  • positiver et conserver le meilleur de son passé.

Lorsque dépendance, malheur, négativité, instabilité émotionnelle, agressivité et isolement prédominent dans une relation, puiser en soi le courage de la transformer ou d’y renoncer est un acte très difficile immensément salvateur. Plus facile à dire qu’à réaliser, un accompagnement familial ou amical peut être précieux pour traverser ce passage délicat qui va mobiliser des ressources intérieures jusque là insoupçonnées.

Publicités