CLASSE INVERSÉE : une approche pédagogique innovante

Depuis leur initiation par Adolphe Ferrière au début du XXè siècle, les méthodes de pédagogie active n’ont cessé de se développer. S’attachant à développer les compétences transversales de l’élève, elles cherchent à le rendre acteur de ses apprentissages et de son évaluation.

Très pratiquée aux États-Unis et au Canada, une nouvelle approche de pédagogie active, celle de la classe inversée, suscite de plus en plus d’intérêt en France. Près de vingt mille enseignants et un million d’élèves la pratiqueraient en 2017 (10 % de ces élèves étant au primaire, 45 % au collège, 35 % au lycée et 10 % dans le supérieur).

De quoi s’agit-il ?

La classe inversée est une approche pédagogique qui repense la façon de « faire la classe », la posture de l’enseignant et de l’élève. 

La nature des activités d’enseignement effectuées en classe et à la maison est inversée :

  • A la maison, les élèves étudient les cours grâce à des manuels ou des ressources en ligne ;
  • La vérification de l’assimilation des connaissances a lieu hors ou en classe ;
  • En classe, les connaissances acquises font l’objet d’exercices de découverte, d’application ou d’approfondissement.

Le rôle de l’enseignant et de l’élève s’en trouve totalement modifié. L’enseignant, de sachant délivrant un savoir magistral devient un guide d’apprentissage.Côte à côte et non-face à face avec l’élève, il est engagé dans une co-construction des savoirs. Quant à l’élève, il est actif de son apprentissage, interagissant avec les autres élèves et l’enseignant.

Quels en sont les avantages ?

  • l’individualisation de l’enseignement : replacé au centre de l’enseignement, chaque élève avance à son rythme à la maison et bénéficie d’un suivi personnalisé en classe (pédagogie différenciée) ;
  • un tutorat individuel et de groupe : l’apprentissage se fait de façon collaborative (projets de groupe) favorisant l’interaction, l’argumentation et la communication ;
  • le développement de l’autonomie et de la responsabilisation des élèves lors de la consultation des ressources ou des exercices de groupe ;
  • un temps de classe  plus vivant (interactions et temps de discussion), favorisant l’expérience étudiant et sa motivation à apprendre ;
  • un temps de classe dédié à l’apprentissage, la mise en application et l’approfondissement. La pratique est valorisée et le cours théorique n’est passivement décliné.

Suite, page suivante : cliquer sur « 2 » ci-dessous

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je découvre ton blog et je dois dire que je suis bluffée de la qualité de tes articles. C’est vraiment très intéressant et enrichissant. Je vais prendre le temps de lire un peu plus ton blog.
    Merci encore.
    Jessica