UN GRAND PEINTRE, UN CHEF D’ŒUVRE : CLAUDE MONET, IMPRESSION, SOLEIL-LEVANT

impression

Un chef d’œuvre : Impression , Soleil levant (1872-1873)

Ce tableau de 48 sur 63 cm est une marine à l’importance artistique majeure, conservée au musée Marmottan à Paris.

Claude Monet a peint cette toile en une séance un matin de bonne heure lors d’un séjour dans la ville de son enfance, inspiré par la vue de l’ancien avant-port du Havre. Cette œuvre est dans la suite des marines, soleils levant et soleils couchant peints par Eugène Delacroix, Eugène Boudin ou William Turner.

Elle est montrée pour la première fois à la première exposition de la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs en avril 1874 dans l’ancien studio du photographe Nadar, au 35 boulevard des Capucines à Paris. Le critique d’art Louis Leroy, du Charivari, voulant faire un jeu de mot malveillant, intitule son article L’exposition des Impressionnistes, donnant ainsi un nom à ce nouveau mouvement artistique, l’impressionnisme. Le critique Ernest Chesneau perçoit cette toile comme un « soleil levant sur la Tamise », rappelant l’influence du peintre Turner et des nocturnes de James Whistler durant son séjour à Londres.

La composition se caractérise par un paysage horizontal et le partage en tiers selon le schéma de la perspective japonaise, le tiers supérieur étant composé de touches horizontales consacrées au ciel et les deux tiers inférieurs au port baigné dans un brouillard bleuté et à la mer. Tout est esquissé pour saisir cet instant fugitif avant que la lumière aveuglante du jour ne pointe. Les silhouettes des bateaux se détachent à peine du reste du tableau, baigné dans le flou de l’atmosphère du grand port. Seul le disque orange et plat du soleil levant se détache de ses tons froids. Cette œuvre est à la frontière de l’abstraction; le soleil, la barque, le titre, aidant le spectateur à décrypter la scène.


impression