COULEUR DES YEUX : D’où vient-elle? Quelles probabilités suivant les yeux de ses parents ?

yeux

La partie colorée de l’œil est une caractéristique unique de notre identité physique. Décrite en termes de couleur bleue, verte ou marron, la couleur des yeux présente en réalité des nuances et des textures aux variations infinies dues à des facteurs génétiques, chimiques et structurels.

De quoi s’agit-il ?

La couleur des yeux est principalement déterminée par la quantité et le type de pigments présents dans l’iris de l’œil.

L’iris est une membrane circulaire traversée en son centre par la pupille, constituée de plusieurs couches (dont le stroma et l’épithélium). Grâce à ses muscles, l’iris permet de régler la quantité de lumière qui entre dans l’œil,  à l’image d’un diaphragme dans un appareil photo. Quand la lumière est forte, la pupille se resserre, lorsqu’elle est faible, elle se dilate.

 

 

Les variations de couleur sont dues à la proportion variable de mélanine (pigments foncés responsables de la coloration) produite par les cellules de l’iris.

De fait, la couleur est déterminée par un mécanisme optique : en l’absence de pigments les courtes longueurs d’onde bleues de la lumière sont nettement plus diffusées que les longueurs d’onde rouges par la structure fine des fibres de l’iris. À l’inverse, lorsque l’iris a une forte densité de pigments de mélanine, la lumière incidente est peu réfléchie et il prend la couleur foncée des pigments de mélanine.

Outre la densité, la qualité de la mélanine (eumélanine de couleur brune noire ou phéomélamine rouge à jaune) est importante. Dans les yeux bleus, la quantité de phéomélanine est légèrement plus importante que dans les yeux bruns. La structure de l’iris, composé de milliers de fibres de collagène disposées en rayon autour de la pupille est également unique et propre à chaque œil.vert

Quelle couleur des yeux selon celle des parents ?

L’iris se constitue dans la vie intra-utérine, entre le troisième et le huitième mois. À la naissance, une grande majorité des bébés de type européen ou « caucasien » ont les yeux de couleur bleue. Les bébés africains ont généralement les yeux bruns à la naissance.

Les yeux sont bleus, car les pigments de mélanine n’ont pas encore été activés, laissant voir le fond de l’iris qui est naturellement de couleur bleu-gris. Il faut généralement attendre l’âge de 6 mois à 1 an pour que la couleur définitive apparaisse.

La couleur des yeux présente un caractère héréditaire influencé par les gènes de la mère et du père.

Chaque gène possède deux allèles, l’une venant du père, l’autre de la mère. Si les deux sont identiques, la caractéristique commune s’exprimera : yeux bleus + yeux bleus = yeux bleus. S’ils sont différents, l’allèle dominant s’imposera sur l’allèle récessif et donnera sa caractéristique à l’œil.

Il peut y avoir des variations : yeux « noisette » (le marron dominant mélangé à du bleu et du vert), bleu-gris, brun plus ou moins soutenu (châtain européen, au brun le plus répandu dans le monde). Avoir les yeux vairons signifie avoir les yeux de couleurs différentes (« hétérochromie »).

 

yeux

Quelle est la répartition des couleurs des yeux dans le monde ?

En Europe, dans la moitié Nord (Scandinavie, Royaume-Uni, Islande, pays baltes, Russie de l’Ouest), plus de 80 % de la population a les yeux bleus. La Finlande a le pourcentage le plus élevé au monde. Dans les pays méditerranéens, cette proportion chute en dessous de 20 % malgré une présence dans les pays arabes, en Turquie, Tunisie, Jordanie, Maroc, et dans le Caucase.

Les yeux verts représentent 2 % de la population mondiale et sont la couleur la plus rare au monde.

Les yeux des personnes souffrant de formes d’albinisme peuvent apparaître en rouge dans certaines conditions lumineuses dues à leurs très faibles quantités de mélanine.

La couleur bleu foncé des yeux de certaines personnes comme Elizabeth Taylor peut apparaître violette à certains moments, la coloration violette des yeux est uniquement due à l’albinisme.bleu

Les êtres humains aux yeux bleus seraient issus d’un seul et même ancêtre, apparu vers  10 000 ans avant notre ère au bord de la mer Noire, porteur d’une mutation génétique spontanée ayant enlevé l’eumélanine des yeux marron dominants. Cette mutation génétique se serait répandue parmi la population jusqu’à comporter aujourd’hui de nombreuses variations : bleu vert, vert, gris.

Comment a évolué la perception sociale de la couleur des yeux ?

Dans la Grèce antique, il n’y avait pas de mot pour qualifier le « bleu » du ciel ou de la mer, décrit « blanc » et « or ». Dans la Rome antique, avoir les yeux bleus était signe de débauche pour les femmes et de ridicule pour les hommes.

Dans l’Égypte antique, le bleu et le vert étaient des couleurs d’immortalité ou de renaissance, les chroniques égyptiennes décrivent ces mercenaires à la peau et aux yeux clairs, grands, et athlétiques.

Il n’existe pas deux iris identiques au monde, même parmi les jumeaux. Cela explique en grande partie l’importance des yeux et du regard dans les relations interpersonnelles.