ET SI NOUS ENRICHISSIONS NOTRE VOCABULAIRE – LETTRES « L, M et N » : 93 mots à connaître et utiliser !

La langue française comporte de nombreuses nuances de syntaxe ou de grammaire ainsi qu’une grande richesse de mots et d’expressions. Enrichir son vocabulaire, c’est au delà de briller en société, entrer dans la nuance, préciser sa pensée et favoriser sa créativité.

Nous avons choisi 93 mots commençant par les lettres L, M et N à connaître et utiliser :

L

  • labile : se dit de ce qui est fragile, peu stable/ sujet à tomber, à faillir
  • laconique : qui s’exprime en peu de mots, sans détails inutiles/ succinct, bref, concis
  • lactescent : se dit d’un liquide qui ressemble au lait/ qui est d’un blanc laiteux
  • lacustre : qui vit, est situé sur les bords ou dans les eaux des lacs
  • lancéolé : qui rappelle la forme d’un fer de lance
  • languide : qui manque de force, d’énergie, qui dépérit
  • lapidaire : relatif aux pierres fines et précieuses / qui est d’une concision tranchante
  • lapidifier : rendre dur comme la pierre
  • lascif : qui incite à la sensualité
  • latitudinaire : qui s’accorde des libertés dans les principes d’une religion/ trop tolérant, laxiste
  • laudatif : qui loue, marque la louange / élogieux
  • lazzi : plaisanteries, propos moqueur à l’égard de quelqu’un
  • legs : libéralité/héritage culturel et idéologique
  • lénifiant : qui ôte toute énergie / apaisant, calmant
  • lénifier : amollir quelqu’un/ calmer, atténuer
  • lénitif : lénifiant
  • léonin : qui rappelle physiquement ou moralement le lion, qui est digne d’un lion / abusif, inéquitable
  • léporisme : caractère peureux propre au lièvre
  • létal : qui cause la mort
  • leucoderme : dont la peau est de couleur claire
  • libation : acte consistant à répandre un liquide à l’intention d’une divinité/ fait d’absorber de l’alcool de façon abondante et répétée
  • libelle : petit écrit de caractère satirique, insultant ou diffamatoire/ pamphlet
  • libéralité : disposition à donner largement /grande générosité/ acte procurant à autrui un avantage sans contrepartie
  • licencieux : extrêmement libre dans ses mœurs, ses écrits, ses paroles / contraire à la pudeur, à la décence; débauché, libertin
  • licite : permis par la loi
  • liminal : juste perceptible, au niveau du seul de perception
  • litote : expression consistant à dire moins pou faire entendre plus
  • logomachie : querelle de mots/ assemblage de mots creux dans un raisonnement, un discours
  • logorrhée : trouble caractérisé par un flot de paroles, incoercible, désordonné et rapide/ verbosité intarissable
  • loisible : être permis, possible ou envisageable, autorisé
  • longanime : qui se montre patient malgré la possibilité ou l’autorité qu’il aurait de faire cesser ce qui lui déplait/indulgent

M

  • mafflu : aux grosses joues
  • maïeuticien : sage-homme
  • maïeutique : méthode de réflexion de la philosophie socratique reposant sur l’interrogation et se proposant d’amener un interlocuteur à prendre conscience de ce qu’il sait implicitement , à l’exprimer/ art de conduire son interlocuteur à découvrir et à formuler les vérités qu’il a en lui
  • manégé : personne qui est parfaitement exercée à l’art d’agir avec adresse et ruse pour parvenir à ses fins
  • manichéen : qui juge les choses selon les principes du bien et du mal, sans nuances et sans état intermédiaire, dualiste
  • mansuétude : disposition d’esprit qui incite à l’indulgence
  • marmoréen : qui a la nature ou l’aspect du marbre/ qui est froid, impassible, dur, blanc comme le marbre
  • marri : affligé, contrit, désolé
  • marronnier : sujet journalistique récurent qui se reproduit à date fixe
  • martial : relatif à la guerre, à l’armée, / qui rappelle le comportement des militaires/ qui manifeste une attitude belliqueuse
  • mascaret : haute vague déferlante remontant certains estuaires et pouvant être dangereuse pour la navigation
  • massacre : bois de cervidé avec son os frontal
  • matagroboliser : tourner et retourner/ embrouiller
  • matutinal : qui appartient au matin
  • méandre : sinuosité, généralement répétée, décrite par un cours d’eau/ détour, cheminement complexe
  • médicastre : mauvais médecin, charlatan
  • médiocratie : pouvoir détenu par les médiocres
  • méduser : frapper quelqu’un de stupeur
  • mélioratif : se dit d’un terme qui présente sous un aspect favorable et avantageux l’idée ou l’objet désigné (opposé à péjoratif)
  • melliflu : qui a la douceur du miel/ qui est doucereux
  • méphitique : qui dégage une odeur infecte, irrespirable ou toxique
  • mercantile : qui ne pense qu’au profit, qu »au gain / cupide
  • méridien : se dit d’une direction, d’un axe nord-sud/ de midi
  • mésalliance : mariage avec une personne d’une condition considéré comme inférieure à la sienne
  • Messaline : femme de mœurs dissolues
  • messeoir : ne pas convenir, n’être pas séant
  • métempsychose : réincarnation de l’âme après la mort(dans un corps humain, animal ou végétal)
  • mirifique : qui est merveilleux, très surprenant
  • misandre : qui éprouve du mépris, voire de la haine pour les hommes
  • misonéisme : aversion pour tout ce qui est nouveau, attitude systématique d’hostilité au changement
  • mithridatisation : immunisation d’une substance toxique en s’injectant des doses croissantes de celle-ci
  • moratoire : qui accorde un délai
  • morbifuge : qui repousse la maladie
  • morganatique : qualifie le mariage d’un souverain avec une personne au rang inférieur/se dit de la femme ainsi épousée
  • morigéner : réprimander, gronder en faisant la morale, sermonner
  • mortifier : soumettre son corps des privations volontaires, des jeunes par esprit de pénitence/ froisser quelqu’un; l’humilier
  • munificence : disposition qui porte à donner largement, grande générosité
  • murin : qui est relatif au rat, à la souris/ qui es propagé par ces animaux (peste)
  • musarder : passer son temps à rêvasser/ perdre son temps au lieu de travailler/ travailler sans énergie
  • musophobie : crainte exagérée des souris
  • musqué : qui a une odeur semblable à celle du musc, qui rappelle le parfum pénétrant du musc/ qui est trop affecté, maniéré
  • musser : cacher, dissimuler
  • mutique : muet, silencieux; coi
  • myrmidon : homme chétif sans importance, petit homme insignifiant
  • mytiliculture: élevage des moules

N

  • narcolepsie : trouble pathologique caractérisé par un besoin irrépressible de sommeil dans la journée/ accès pathologique de sommeil
  • narcose : sommeil provoqué artificiellement par des agents médicamenteux
  • naupathie : mal de mer
  • néophyte : personne qui a embrassé récemment une doctrine, un pari / personne qui aborde un nouveau domaine d’expérience/novice
  • népotisme : tendance à accorder des avantages aux membres de sa famille, à ses amis ou à ses relations indépendamment de leur valeur / abus de quelqu’un qui use de son autorité pour procurer des avantages aux personnes de sa famille/ favoritisme
  • nescience : absence de savoir, ignorance, méconnaissance
  • neurasthénie : état de fatigabilité psychique et physique extrême
  • nidoreux : qui a une odeur, un goût d’œuf pourri
  • nitescence : rayonnement, lueur, éclat –> nitescent : lumineux, éclatant
  • nivéal : qui évoque la neige, qui fleurit en hiver ou qui peut vivre dans la neige
  • nivéen : qui évoque la neige par sa blancheur, qui ressemble à la neige
  • nosocomial : relatif à l’hôpital / se dit d’une infection contractée à l’hôpital et non directement liée à l’affection pour laquelle le malade est hospitalisé
  • notule : courte annotation à un texte ou bref exposé sur une question
  • nubile : se dit d’une fille en âge de se marier, qui est pubère
  • nullipare : se dit d’une femme qui n’a jamais accouché
  • nyctémère : durée de vingt-quatre heure , comprenant un jour et une nuit et correspondant à un cycle biologique

Citation sur la cuisine :

« Le langage est la peinture de nos idées. »

Antoine de Rivarol

Laisser un commentaire